REFLEXION

IMPORTATION DU BLE : La France perd sa domination sur le marché algérien

La domination française sur les marchés algériens notamment, sur le marché du blé arrive à sa fin et ce en conformité aux nouvelles stratégies de l’Algérie visant à diversifier ses sources d’approvisionnement.



Si la Russie affiche sa volonté de déboulonner la France du marché algérien des céréales, l’Argentine entre en jeu grâce à ses avantages concurrentiels. En effet, l’Algérie a acheté une cargaison de 40 000 tonnes de blé argentin. L’Office algérien des Aliments du Bétail (ONAB) a lancé un appel d’offres visant un total de 80 000 tonnes de blé, réparti sur deux cargaisons, pour le mois de décembre. La démarche de l’Algérie a pour objectif de sortir de son dépendance vis-à-vis du fournisseur français est en marche. Des négociations avec les autorités russes ont été initiées par le ministère de l’Agriculture concernant l’importation de blé tendre russe. M. Kamel Fernah, directeur central au sein du ministère de l’Agriculture, a confirmé l’existence de négociations avec la Russie concernant l’importation de blé tendre russe. Selon la carte mondiale 2017-2018 des importateurs/exportateurs de blé publiée par le cabinet américain ArgoChart, éditeur spécialisé de statistiques mondiales d’importations et exportations de blé, l’Algérie est le troisième plus grand importateur du blé tendre avec un volume de 8 millions de tonnes, après l’Indonésie avec un volume de 9,5 MT et l’Egypte avec 12 millions de tonnes.

Ismain
Mercredi 19 Décembre 2018 - 17:00
Lu 831 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 19-02-2019.pdf
3.6 Mo - 18/02/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+