REFLEXION

ILS REVENDIQUENT LEUR RELOGEMENT AVANT LE RAMADHAN : Le quartier d’el-Arsa bloqué par des citoyens

Des habitants du vétuste quartier d’el-Arsa à Mostaganem ont exprimé, hier, leur colère en barrant l’accès à leur cité avec des pneus en feu. Ces derniers, lassés d’attendre les promesses des autorités locales se concrétiser sur le terrain, ont tenu à dénoncer le retard dans l’opération de relogement, qui devrait leur offrir des logements décents.



La réaction des habitants d’el-Arsa fait suite à la promesse donnée par certains responsables locaux qui se sont engagés à les reloger avant le prochain Ramadhan dont le premier jour sera dans une semaine. Ne voyant rien venir, notamment après la déclaration de certains responsables de la commune de Mostaganem, qui avaient annoncé la fin du recensement des habitants et le début prochain de l’opération de relogement dans le cadre du RHP (Résorption de l’habitat précaire). Le message adressé à la population d’el-Arsa, par le biais des responsables de la commune de Mostaganem chargés de faire ‘’le pompier’’, n’aurait pas convaincu les habitants qui souffrent depuis des années de problème de logement et d’autres (leurs logements menaçant ruine). Notons qu’on leur a dit qu’ils seront relogés avant le Ramadhan puis avant l’aïd puis avant la rentrée pour enfin arriver à la fin de l’année sans que la promesse ne soit tenue. Il est à rappeler que 373 familles, vont faire l’objet d’une opération de relogement dans de nouveaux logements, selon des informations. Ces derniers, entrent dans le cadre du programme «résorption de l’habitat précaire » (RHP) .Ceux-ci, seraient au nombre de quelque 373 familles recensées, vivant depuis de longues années, dans des conditions  précaires et l’opération de leur relogement interviendrait dès que la liste des attributaires serait définitive, après contrôle et vérification d’une part, et d’autre part, dès la réception du quota de ces logements destinés aux concernés. Rappelons qu’au niveau du quartier populaire d’el-Arsa, il existe un immeuble (Bt.E) abritant pas moins de 50 familles, présente des risques d’effondrement et menace ruine à tout moment. Ce sont les conclusions d’un procès-verbal technique établi par le CTC. Le rapport de ce service d’expertise en travaux publics est très clair et ne prête à aucune ambigüité. Par ailleurs, les anciens responsables de la wilaya ont été saisis du problème, et ont parlé d’une opération de relogement en 2010, mais rien n’a été fait à ce jour.

Smain
Mardi 8 Mai 2018 - 17:56
Lu 612 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 17-01-2019.pdf
3.37 Mo - 16/01/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+