REFLEXION

ILS ONT ETE SECOURUS PAR LES GARDES-COTES : 24 harraga ont ‘’failli’’ se noyer au large de Cap Carbon



Le phénomène de l’émigration clandestine continue de prendre de l’ampleur au niveau des côtes oranaises. Après que quatorze personnes ont « failli se noyer » au nord-ouest de Cap Carbon (Arzew)  tout dernièrement, revoilà cette fois-ci, c'est autour des 24 jeunes d'Arzew, Mascara, Oran et Mostaganem ayant réservé leurs places, moyennant la somme de 150.000 Da soit 15 millions de centimes, ont pris le départ à partir de la côte Fontaine des gazelles dans la corniche arzewienne à destination d'Almeria Espagne. Ces derniers qui se sont disputés au large de la plage des Fontaines et sont retournés au lieu du départ pour repartir de nouveau vers l’Eldorado, ont été interceptés par les garde-côtes au large de la côte du Cap Carbon. Arrêtés, ils ont été transférés par  les éléments de la brigade de gendarmerie nationale de la commune d'Arzew pour complément de dossier d'enquête, afin d'identifier le chef de réseau qui est activement recherché par les services de sécurité de la wilaya d'Oran.  Tous ces jeunes harraga âgés entre 22 et 28 ans, ont décidé de fuir leur pays pour les motifs du chômage technique, mais aussi le mauvais recrutement et le favoritisme et passe-droit enregistrés dans les recrutements des postes d'emploi au niveau des complexes pétrochimiques de la zone industrielle d'Arzew et ce, sans compter les différents Sit-in organisés par ces jeunes chômeurs universitaires devant la porte d'accès principale du poste P1 de la zone industrielle d'Arzew. Les 24 harraga, après  l'enquête terminée et  le dossier établi,  seront traduit devant le magistrat instructeur près le tribunal de la daïra d'Arzew pour le délit d'embarcation clandestine.     

Medjadji H.
Dimanche 27 Octobre 2019 - 16:21
Lu 372 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 19-09-2020.pdf
3.52 Mo - 18/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+