REFLEXION

IL EST MEMBRE DE SON COMITE CENTRAL : Le FLN soutiendra-t-il Tebboune ?

Mohamed Amari, membre du bureau politique du FLN et chargé de communication, a déclaré que «Si le parti devait appuyer un candidat à l’occasion de l’élection présidentielle du 12 décembre prochain, il ne pourrait s’agir que de l’ancien Premier ministre, membre du comité central, Abdelmadjid Tebboune.



Avant de préciser que jusqu’ici, les avis au sein du comité central sont divisés entre ceux qui souhaitent laisser le choix aux militants, sans aucune consigne de la direction, et ceux qui voudraient que l’on attende le plus probable second tour de l’élection présidentielle pour appuyer le militant du parti ou, à défaut, le candidat du camp nationaliste et républicain. Dans ce cadre, M. Amiri exclut, tout appui à un candidat du camp islamiste, selon le même média.  Le parti du Front de libération nationale a achevé sa session décentralisée du comité central avec une réunion ayant regroupé, autour de membres du bureau politique, à leur tête le secrétaire général intérimaire, les membres du comité central issus des wilayas du centre du pays. Si le mot d’ordre au sein de l’instance délibérante de l’ex-parti unique est à la «mobilisation» pour faire réussir la prochaine présidentielle, pour laquelle il n’a pas de candidat, la position finale n’a pas encore été arrêtée. Ce qui était initialement prévu pour le week-end dernier avant que l’on décide de reporter cette échéance une fois la liste définitive des candidats au rendez-vous du 12 décembre prochain arrêtée par l’Autorité nationale indépendante des élections, le 2 novembre prochain à minuit, soutenait, hier dimanche, le chargé de la communication du parti FLN. Cela veut-il dire que le parti appuiera un candidat parmi ceux que l’Anie aura retenus. Mohamed Amari n’exclut pas cette option, précisant que si celle-ci venait à être retenue, elle verrait le FLN soutenir un des siens, Abdelmadjid Tebboune, qui, rappelle notre interlocuteur, et membre du comité central. Par ailleurs, le secrétaire général par intérim du FLN, Ali Seddiki,  a annoncé la semaine dernière que son parti ne présenterait pas de candidat à l’élection présidentielle prévue le 12 décembre prochain, expliquant qu’ « au regard de la conjoncture qu’il traverse, il n’est pas en mesure de l’emporter ».

Ismain
Lundi 28 Octobre 2019 - 16:39
Lu 1854 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 18-11-2019.pdf
3.81 Mo - 17/11/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+