REFLEXION

IL EST DANS UN ETAT CRITIQUE : Un enfant attaqué par des chiens errants à Arzew



Un garçon de 14 ans a été violemment mordu par dix chiens errants vendredi  dans la commune d'Arzew. L’enfant a été grièvement blessé au visage et au ventre. Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, le père du jeune garçon a confié que ce dernier jouait avec ses amis près de son domicile lorsqu’il a été attaqué par les chiens. La victime a été transférée en urgence à la polyclinique d’Arzew, avant d’être évacuée à l’hôpital d'El Mohgoun vu son état critique. Tout dernièrement un autre enfant a été attaqué par un chien  errant au niveau du jardin public du centre-ville d'Arzew, il  a été  transféré au CHU d'Oran  où il a subi une intervention chirurgicale. Il est actuellement placé en réanimation, rapporte son père, précisant que son état n’est pas encore stable. «Mon fils n’a plus de nez», a-t-il déploré. La ville d'Arzew  a presque des allures d’un douar par endroits avec la présence de chiens errants, particulièrement en plein centre-ville. Des passants se retrouvent souvent au détour d’une ruelle ou d’un parking face à un chien galeux et dont la réaction peut être des plus imprévisibles. Les zoonoses, les maladies transmissibles à l’homme par les animaux, ne sont plus depuis longtemps l’apanage de pathologies des campagnes. Arzew, deuxième ville de l'Oranie où l’urbanisation anarchique de ces 20 dernières années a rompu et fait explosé toute délimitation entre les mondes rural et urbain, connaît un accroissement de ces maladies qui inquiète les autorités sanitaires. D’ailleurs, il est question de relancer et réactiver le comité de lutte contre les zoonoses et pour cause,  la situation épidémiologique dans la wilaya d’Oran livre des chiffres inquiétants. Selon, une  source, 1319 victimes de morsures de chiens errants ont été enregistrés durant le premier semestre de l’année en cours à travers la wilaya d’Oran s’agissant de personnes s’étant présentées aux services de la santé pour recevoir des soins nécessaires.  En fait la prolifération des chiens errants enregistrés au niveau des zones où prolifèrent également des chantiers de constructions, les chiens étant utilisés dans ces lieux pour assurer le gardiennage à la place des agents de sécurité qui dorment généralement la nuit.                      

 

Medjadji Habib
Samedi 10 Octobre 2020 - 16:07
Lu 242 fois
Oran
               Partager Partager

Oran