REFLEXION

HASSI MAMECHE (MOSTAGANEM) : Les habitants de douar Bourahla crient la marginalisation

Emboitant la pas aux autres douars qui se sont plaints et revendiqué des réseaux de viabilisation et des équipements d’utilité publique, en fin de la semaine passée, les habitants de douar Bourahla, situé à quelques encablures au Sud, de la Commune et chef-lieu de daïra de Hassi-Mamèche ont parlé, via des médias locaux de leurs revendications.



Ils se sont plaints de n’avoir pas bénéficié  de commodités nécessaires à une vie décente  pour  eux et leurs enfants. En ce sens, ils en appellent à la bienveillance du wali de la wilaya pour intercéder auprès des autorités locales afin qu’ils puissent les programmer pour bénéficier de projets de réalisation de réseaux d’assainissement, d’énergie  électrique et gaz de ville notamment, de poste et télécommunications, de voirie et d’annexes de la santé, du transport semi-urbain. Dans le même ordre d’idées, les habitants de cette bourgade qui compte environ 2000 âmes demandent également de prévoir  la réalisation d’un stade de proximité, d’une aire de jeux pour les enfants et d’un programme d’habitat rural urgent. Ces mêmes habitants ont exprimé leur désolation avec un ton plein d’amertume d’avoir vécu le temps de toute une génération sans avoir vu l’ombre d’un projet de développement rural dans le coin. Du côté de l’APC,  ils indiquent que les promesses stériles font partie du passé  alors que, le maire de la commune  de Hassi-Mamèche, leur assure  avoir commandé une étude de « projet d’assainissement » pour un montant de 05 millions de dinars alors que la réalisation de ce seul projet couterait pas moins de 20 millions de dinars et que leur douar est proposé dans la liste des « zones d’ombres » de l’Ouest de la wilaya de Mostaganem. Entre-temps, «  ils espèrent bien que leurs revendications arrivent au chef de l’exécutif de la wilaya et qu’ils en fassent auprès de lui,  l’objet d’une considération favorable à même de pouvoir les faire sortir de la mal vie qu’ils endurent depuis toujours », soulignent-ils.

Younes Zahachi
Samedi 26 Décembre 2020 - 14:36
Lu 275 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 30-12-2020.pdf
3.38 Mo - 29/12/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+