REFLEXION

HADJ 2020 : Le président Tebboune ajoute 4000 carnets de hadj supplémentaires

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a décidé de consacrer deux quotas supplémentaires, estimés à 2000 carnets de hadj chacun, au profit de citoyens âgés de plus de 70 ans et ayant participé plus de dix fois au tirage au sort du hadj sans succès.



En effet, selon une annonce publiée ce mardi par le Ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, le premier quota concerne la saison du hadj 2020 pendant que le deuxième concerne la saison 2021. Le tirage au sort est prévu pour samedi 29 février 2020 dans tous les sièges de wilayas. Pour rappel, le Directeur général de l'Office national du pèlerinage et de la omra (ONPO), Youcef Azzouza, a annoncé, à Alger, la programmation de 136 vols pour le transport des pèlerins algériens vers les Lieux saints dans le cadre du hadj 2020, le premier vol étant prévu le 4 juillet à partir d'Alger. Invité du Forum d'El Moudjahid, M. Azzouza a indiqué que "136 vols sont programmés pour le transport des pèlerins algériens vers les Lieux saints pour l'accomplissement du hadj 2020", précisant que "le premier vol est prévu le 4 juillet prochain à partir d'Alger". Concernant le coût du hadj cette saison, il a fait savoir qu'"il sera annoncé dans quelques jours après la réunion du Conseil des ministres", assurant qu'"il ne dépassera pas 60 millions de centimes". A ce propos, le responsable a rappelé que les autorités saoudiennes avaient imposé de nouvelles taxes pour le visa et l'assurance des hadjis, précisant que les taxes du visa ne concernaient pas uniquement les candidats au hadj ou à la omra mais toute personne devant se rendre en Arabie saoudite. Concernant l'encadrement des 41.300 candidats au hadj 2020, M. Azzouza a fait savoir que la Mission algérienne était composée de 850 membres dont 115 relevant du secteur de la Santé. A une question sur la protection des pèlerins algériens contre le Coronavirus, le directeur général de l'ONPO a affirmé que les autorités publiques veillaient à la protection des hadjis algériens contre différentes maladies, en particulier le coronavirus, estimant qu'"il est encore trop tôt pour évoquer cette question, d'autant, a-t-il dit, que les autorités saoudiennes n'ont annoncé aucun cas de coronavirus à ce jour".

Ismain
Mercredi 26 Février 2020 - 17:39
Lu 602 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 24-10-2020.pdf
3.02 Mo - 23/10/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+