REFLEXION

GUEGUERRE ENTRE OULD ABBES ET AMARA BENYOUNES : Un nouveau dérapage verbal

Après les missiles des législatives et les grenades des locales, des tirs fratricides sapent le moral de la scène politique algérienne et érodent le soutien des partis alliés pour des conflits banals, à la veille des élections présidentielles de 2019.



Un nouveau dérapage du secrétaire général du FLN, Djamel Ould Abbés. S’exprimant lors d’une conférence de presse, lundi, Djamel Ould Abbés a insulté son homologue le président du MPA, Amara Benyounès en le traitant d’ « Aghyoul ». Hier, le N°1 du MPA, revient sur les récentes déclarations d’Ould Abbés et le traite d’« ignorant ». Intervenant, lors de d’un point de presse, ce lundi, Djamel Ould Abbés a répondu, à Amara Benyounes, « qui qualifiait ses déclarations sur le cinquième mandat du président Abdelaziz Bouteflika de surenchère politique et qui rappelait également que « le président Bouteflika est le président de tous les Algériens et pas le président d’un parti en particulier, en référence au FLN ». « Moi je vais lui répondre avec deux versets du Coran, seulement » a déclaré Djamel Ould Abbès, en citant un passage du Coran en ironisant « qu’ils le comprennent et le traduisent en français », avant de traiter le président du MPA d’« aghyoul » (âne en Kabyle, ndlr). « Ceux qui savent, c’est nous, nous on sait, et ceux qui ne savent pas, c’est aghyoul » avait répondu le patron du FLN à Amara Benyounes.  A son tour, le président du MPA, Amara Benyounes, brutalement critiqué par Djamel Ould Abbès, n'a pas tardé à répondre à son rival.  « Dans une déclaration aussi irresponsable qu’insultante, venant d’un personnage aussi zélé qu’un néophyte car n’ayant jamais été un soutien historique au président de la République, le sieur Djamel Ould Abbes a cru bon de répondre au président du MPA en le traitant d’ignorant », réplique le patron du MPA. Amara Benyounes considère que « le président Bouteflika est au-dessus des partis politiques et qu’il est le président de tous les algériens, tout en rappelant que le président Abdelaziz Bouteflika avait choisi lui-même de se présenter en tant que candidat indépendant durant ses mandats, ce que semble ignorer Ould Abbès », conclu le Président du MPA.

Belkacem
Mardi 8 Mai 2018 - 21:03
Lu 913 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 15-11-2018.pdf
3.06 Mo - 14/11/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+