REFLEXION

GREVE EN MILIEU HOSPITALIER : Les internes ‘’contaminés’’ par les résidents



La grève des médecins résidents gagne désormais les internes qui ont observé des sit-in et refusent d’assurer les actes pour lesquels ils n’ont pas la formation requise. Depuis le mardi dernier, les internes en médecine ont observé des sit-in dans les CHU d'Alger, d'Annaba, de Constantine et de Batna "en solidarité" avec les médecins résidents et pour exprimer leur "refus d'assurer les tâches de ces derniers dans les services hospitaliers", a précisé la porte-parole des internes en médecine, Sadja Messaoudi, interrogée par l’APS. Les internes "ne sont pas habilités à accomplir les tâches des médecins résidents", a-t-elle précisé, soulignant que "les médecins résidents qui ont reçu une formation spécialisée sont protégés par la loi contrairement aux internes en médecine qui ont encore un statut d'étudiant en formation". Au CHU Mustapha Pacha, où un sit-in a été organisé par les internes en médecine, le président du Conseil scientifique, le Pr. Bouzid Addad a affirmé que les chefs de services n'ont pas eu recours aux internes pour remplacer les médecins résidents.

Salim
Mercredi 21 Mars 2018 - 19:09
Lu 300 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma