REFLEXION

GHARDAÏA : Plus de 256 000 quintaux de céréales récoltés

Une production céréalière «sous pivot» de plus de 256 475 quintaux (QX) a été réalisée dans la wilaya de Ghardaïa, dépassant largement les prévisions établies pour l’actuelle saison agricole 2018/2019, selon des responsables de la direction des Services agricoles (DSA).



Cette récolte jugée «record», qui a été enregistrée au terme de la campagne moisson battage sur une superficie de 6 914 hectares,  a donné un rendement moyen de 39 QX à l’hectare pour le blé dur et 26 QX/Ha pour l’orge au niveau de la majorité des surfaces céréalières de la région, circonscrites notamment dans la wilaya déléguée d’El Meneaâ (270 km au sud de Ghardaïa), a indiqué l’ingénieur en chef chargé des statistiques à la direction du secteur. Près de 85% de ces graminées (235 000 Qx de blé dur et 21 475 Qx d’orge) engrangées ont été livrées à la coopérative céréalière et légumes secs (CCLS) de Laghouat, qui a mobilisé les moyens nécessaires pour la réussite de la campagne de moisson-battage qui s’est achevée au début de ce mois d’août, a précisé M. Khaled Djebrit. La surface sous pivot consacrée à la production céréalière dans cette wilaya a connu une courbe ascendante, estimée à plus de 400% depuis 2009, passant de 1 150 hectares à 6 914 hectares en 2019 avec un rendement performant qui a atteint un pic de 63 QX/Ha de blé dur et 45 QX /Ha d’orge dans la localité de Hassi El Garaâ, a fait savoir le responsable. Plusieurs facteurs sont à l’origine de ce rendement de la production céréalière dont «les séries de rencontres de vulgarisation organisées par les services de la DSA sur la céréaliculture saharienne et l’itinéraire technique basé sur les respects des étapes notamment la date des semis et l’utilisation des engrais», a-t-il souligné. «Ce résultat témoigne aussi de la percée et l’étendue des progrès techniques généralisés au niveau des exploitations agricoles céréalières sous pivot avec l’introduction de la mécanisation, l’utilisation des intrants agricoles et leur disponibilité ainsi que l’introduction de techniques et de technologies avancées d’irrigation et la protection sanitaire des périmètres agricoles», a ajouté M. Djebrit.

Smain
Dimanche 1 Septembre 2019 - 17:44
Lu 354 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma