REFLEXION

GESTION IRRESPONSABLE DU SECTEUR DE LA SANTE : Le ministre Hasbellaoui accuse les DSP

Le ministre de la santé Mokhtar Hasbellaoui a dénoncé, hier, lors d’une rencontre au siège du ministère avec les directeurs de wilaya de la santé, la mauvaise gestion de ses derniers. “Le secteur de la santé ne doit pas être livré à une gestion irresponsable”, a-t-il martelé.



Mokhtar Hasbellaoui a insisté, dans ce contexte, sur la nécessité de la prise en charge des revendications au niveau local, par les directeurs de la santé des wilayas, avant que la situation ne se complique. “Les Directeurs de santé des wilayas doivent alerter le ministère au bon moment dès qu’une revendication leur soit soumise”, a déclaré Mokhtar Hasbellaoui à l’issue de la rencontre, accusant, indirectement, ses directeurs de négligence. Tout en demandant aux DSP de faire remonter l’information au niveau du ministère, le Pr Abdellaoui, juge « incompréhensible » que le secteur de la santé soit géré avec ‘’une mentalité obsolète’’. Signalons que dans le cadre de la mise en œuvre effective et du suivi de la prise en charge des doléances formulées par les résidents en sciences médicales, le ministère de la santé, de la population et de la réforme hospitalière avait programmé hier samedi 13 janvier 2018 une séance de travail au siège du ministère avec les représentants dument mandatés des résidents en sciences médicales. Pour rappel, les médecins-résidents ont entamé une grève depuis plusieurs semaines pour réclamer l'amélioration de leur situation socioprofessionnelle. Le ministère de la Santé avait indiqué récemment que les portes du ministère de la Santé «demeurent toujours ouvertes pour les médecins résidents pour un dialogue responsable et réaliste qui doit rester un moyen civilisé afin de traiter tous les problèmes». Le ministère avait relevé quatre types de revendications à savoir les œuvres sociales, le service national, l'aménagement du service civil et l'aspect pédagogique. Plusieurs médecins résidents ont été, faut-il le rappeler, blessés lors d’un sit-in organisé à l’hôpital Mustapha Pacha d’Alger, suscitant une vive polémique. Le ministre de l'Intérieur, Noureddine Bedoui, qui répondait à une question orale à propos des violences policières contre les médecins résidents mercredi dernier au CHU Mustapha Pacha, a affirmé qu'une enquête est déjà en cours pour éclaircir les circonstances de cet incident. Le ministre a rajouté que "tous les médecins algériens y compris les médecins résidents sont des enfants de l'Algérie ayant bénéficié de tous les moyens nécessaires pour devenir médecins", insistant sur l'importance "de suivre la voie du dialogue et de la concertation pour exprimer les revendications et préoccupations des citoyens et des différentes catégories professionnelles’’.

Charef Slamani
Samedi 13 Janvier 2018 - 18:18
Lu 513 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition 18-01-2018.pdf
3.57 Mo - 17/01/2018





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+