REFLEXION

Fin d’une époque … l’effondrement …



Avec les enquêtes en cours sur d’anciens hauts responsables dont des ministres , arrestations, interpellations et emprisonnement de personnalités, d’hommes d’affaires, d’oligarques, poursuivis « pour des faits punis par la loi’’ l’appareil judiciaire s’est mis en branle en Algérie…Finalement tout se précipite, après la remise en cause du régime contesté, faisant apparaître que le premier aspect important et déterminant du changement porte sur l’action menée par l’éducation populaire constituant un volet important pour la République.  En fait, cette grande action menée par le ‘’Hirak’’, n’est autre qu’un élan solidaire prêchant pour une nouvelle définition politique et culturelle, après le départ de tout un système rejeté.
Qui aurait pu imaginer qu’un jour le peuple algérien sortirait pacifiquement en masse pour mettre de l’ordre dans le pays et prendre sa destinée en main…                                                                                                 
Le but tant recherché par le mouvement du Hirak parrainé par lui même, sans leaders ni partis, est la réactivation rapide de la vie démocratique perturbée par cette crise sociale qui s’est transformée en une crise politique….   Force est de constater que le projet ambitionné par le mouvement du ‘’Hirak’’ depuis le 22 février 2019, porté par de nouveaux acteurs toutes tendances confondues, même ‘’Apolitiques’’,  citoyennes renaissantes, ont comme point de départ, le respect de la dignité humaine conçue de réalisme politique, d’éthique et de déontologie, dont l’impact sur le paysage influera éventuellement, sur la stabilité des institutions politiques, en s’inscrivant comme un temps fort de l’histoire politique de l’Algérie .Aujourd’hui, l’Algérie vit un de ses moments les plus cruciaux de toute son histoire politique et démocratique.  Elle entre dans une nouvelle phase de revendications marquée par l'échec de l’organisation de la présidentielle du 4 juillet. Avec tous ces  évènements qui marquent le quotidien actuel des Algériens, il est urgent de trouver des solutions pour sortir le pays de l’impasse où il se trouve. La nomination d’un nouveau gouvernement, la mise en place d’une autorité d’organisation des élections et la révision du code électoral semblent plus que nécessaires, elles sont la bouée de sauvetage  permettant l’organisation d’élections sur la base de projets solides pour la clôture de cette crise transitionnelle….

 

B. Adda
Lundi 24 Juin 2019 - 18:50
Lu 367 fois
Edito
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 11-12-2019.pdf
4.94 Mo - 10/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+