REFLEXION

Faux handicap, vraie arnaque



Le budget octroyé aux handicapés, il faut dire qu'il y a de quoi en faire baver plus d'un. Censé être destiné uniquement aux couches défavorisées, une bonne partie des allocations du filet social va à des faux nécessiteux qui bénéficient ainsi indûment de l'argent des pauvres. Rien que durant l'année dernière à Oran, pas moins de 2790 parasites ont été débusqués pour l'AFS « allocation forfaitaire de solidarité » sur les 28000 bénéficiaires. Il existe deux genres d'indus bénéficiaires. La majorité étant pauvre et malheureuse et mérite réellement les maigres allocations qu'on lui donne. Le seul problème qui se pose pour ces personnes, c'est qu'elles ont un petit revenu qui n'excède souvent pas les 2000 ou 3000 dinars, une somme qui ne peut en aucun cas couvrir leurs besoins de quelque nature que ce soit. Or, la loi en vigueur régissant le filet social  qui est jugée d'ailleurs, rigide et inappropriée à la réalité du terrain, stipule que les bénéficiaires ne doivent avoir aucun revenu, sans préciser pour autant le plafond de ces revenus. C'est pour cette raison que services concernés sont amenés, par la force des choses, à les exclure du dispositif. Il reste toutefois les autres, les vrais indus bénéficiaires que les services chargés de l'assainissement au niveau des communes ont souvent du mal à débusquer. Parmi eux, il y aurait même des responsables locaux qui, sans le moindre remords, n'hésitent pas à priver les nécessiteux de ces allocations dérisoires pour les empocher.

Réflexion
Jeudi 5 Janvier 2012 - 11:44
Lu 409 fois
Edito
               Partager Partager

Dans la même rubrique:
1 2 3 4 5 » ... 230

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 08-12-2019.pdf
3.51 Mo - 07/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+