REFLEXION

FRUITS ET LEGUMES : Quelles solutions pour l’approvisionnement de la population Oranaise ?



Le maintien du marché de fruits et légumes de rue la Bastille suscite un débat au sein de l’opinion locale oranaise. Face à la propagation du coronavirus, paralysant le monde, les appels au respect du confinement et des mesures de prévention s’intensifient. Dans la wilaya d'Oran,  certaines défaillances sont apparues du fait du non respect strict de la  prévention contre un ennemi commun, restant invisible. Néanmoins et incompréhensiblement, ce sont les marchés de proximité à l'image de celui de Hai El Yasmine qui est ouvert jusqu'à des heures tardives, en compagnie de celui de la rue des Aurès  ex la bastille et autres point de vente recevant du public laissés ouverts qui posent problème. Pourtant, les autorités centrales du pays ayant instauré un couvre-feu touchant plusieurs wilayas du pays, dont la wilaya d'Oran  , ont décrété l’interdiction de tout rassemblement de plus de deux personnes. Et sur les réseaux sociaux, que les internautes se mobilisent de plus en plus incitant les citoyens à respecter les mesures préventives et à une prise de conscience. «Fermez le marché de la rue des Aurès ex la bastille et celui de Hai El Yasmine  ! Une dizaine de  cas positifs et deux décès ça suffit !!!», a posté , un membre de la société civile, s’adressant aux autorités locales. Plusieurs citoyens favorable à la fermeture du marché en question, a suggéré quant à lui une solution de rechange permettant aux consommateurs de s’approvisionner en fruits et légumes, sans encourir le risque de contamination en fréquentant un marché «confiné». «La solution de rechange existe. Permettre aux petits commerçants ambulants de fruits et légumes de sillonner les quartiers de la ville pour éviter les grands rassemblements de personnes et la propagation du virus. D’autres intervenants estiment que l’appel à la fermeture du dit marché est exagéré. «Je m’y rends presque tous les jours. Les gens respectent les distances, ne se touchent plus les mains ni ne s’embrassent comme on a coutume à le faire. Les pièces de monnaies sont à javellisées au niveau des supermarchés…, dit Amar. A préciser par ailleurs que le chef d’exécutif de la wilaya a décidé dans un arrêté de  la fermeture de l'ensemble des  marchés couverts de la wilaya d'Oran , a-t-on appris auprès d’élus locaux.                                          

Medjadji H.
Lundi 20 Avril 2020 - 16:54
Lu 381 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 19-09-2020.pdf
3.52 Mo - 18/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+