REFLEXION

FRANCE : Un jeune algérien tué par balle à Nîmes



Un jeune algérien a été assassiné mardi 16 juin, par balle à Nîmes en France, la police judiciaire locale a ouvert une enquête. La famille de la victime a livré un témoignage accablant en mémoire du défunt. Anis, 21 ans, un jeune algérien dans la fleur de l’âge,  a été, lâchement, tué par balle dans la matinée du mardi  dans le quartier Chemin-Bas-d’Avignon. Selon les premières investigations de la police locale ainsi que les résultats de l’autopsie, le procureur de la République, Eric Maurel, a confirmé que « la thèse de la balle perdue semble écartée. Les premiers éléments de l’enquête semblent permettre de retenir l’hypothèse selon laquelle la victime était visée par le ou les auteurs des tirs ». Ainsi, la police laisse entendre que la victime se livrait à « des activités illicites », comme l’aurait précisé ce-même procureur. De son côté, la famille du regretté Anis a entièrement démenti cette hypothèse,  affirmant que le défunt travaillait honnêtement et n’entretenait aucune activité illégale. Un représentant du consulat d’Algérie à Montpellier s’est déplacé pour présenter son soutien à la famille du défunt, ce dernier a confirmé que les autorités algériennes allaient prendre en charge les obsèques et le rapatriement de la dépouille du défunt, qui s’est avéré être un ressortissant algérien vivant à Nîmes. 

Nadine
Mercredi 17 Juin 2020 - 17:50
Lu 543 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 28-10-2020.pdf
3.45 Mo - 27/10/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+