REFLEXION

FRACASSANTES REVELATIONS DE L’EX-TRESORIER DE LA WILAYA : Le wali de Tiaret dans l’œil du cyclone

Bien appuyé par une documentation authentique et des preuves irréfutables, l’ex-trésorier de la wilaya de Tiaret, s’est présenté à notre bureau à Tiaret et nous a remis une bonne liasse de documents qui illustrent les vrais dessous de son limogeage pour des raisons ayant trait à un engagement viscéral et indéfectible à lutter contre la corruption qui règne en maître au niveau de la trésorerie.



En effet, l'ex-trésorier dira qu'il a quémandé auprès du wali de Tiaret des logements promotionnels dont 30 ont été attribués à ses subordonnés, et distribué sur la base de critères objectifs avec l'adhésion pleine de l'ensemble du personnel,14 postes supérieurs que le syndicat (UGTA) dissimulait dans l'opacité absolue et qu'il a formé tous les fonctionnaires sans distinction aucune par ses propres moyens et qu'il a participé à l'entretien immobilier et l’équipement en moyens matériels de la trésorerie, dira l'ex-trésorier qui ajoute que les forces du mal formaient une coalition secrète avec la connivence des services de la wilaya(D.A.L) et la direction de la planification et du suivi pour mettre au pas ses services, tout cela avec l'assentiment du syndicat affilié à l'U.G.T.A, qui trouvait le champ libre pour agir à sa guise en misant sur son fer de lance: Le fondé de pouvoir, qui soit dit en passant, possède une villa au quartier "405 logements" de Tiaret, lui interdisant toute demande de logement de fonction en vertu des lois en vigueur(la copie de l’arrêté portant annulation de l'affectation, à son profit, du logement de fonction en cause qui lui a été attribué par le wali pour services rendus dira l'ex-trésorier qui ajoute que le fondé de pouvoir aurait admis l’émission de plusieurs mandats sur le budget de wilaya sous une imputation erronnée,ceci d'une part et d'autre part, son appréciation à desseins, en matière d’exécution de décisions de justice condamnant le wali à payer aux héritiers: Belkheir Khelifa la somme de 28.800.000,00 dinars pour l'exploitation illégale de leur bien immobilier et qui a été sciemment exécutée par le fondé de pouvoir sur le budget de l'administration domaniale en lieu et place du véritable succombant qu'est le wali et ce contrairement à la réglementation qui interdit formellement aux trésoriers de wilaya d’apprécier la régularité de la décision de justice, encore moins l'opportunité de son exécution et l’apothéose de ses agissements: c’est sa manière arrogante de se comporter qui confine à l’indécence allant jusqu'à recevoir son associé le sieur Frid Saad, entrepreneur de son état, dans son bureau, sans compter les poignants témoignages des frères Ouis et Ouared Ahmed, propriétaires de supérettes à Tiaret sur le chantage dont ils auraient fait l’objet par le mis en cause (Copies des mandats émis au profit de ces derniers en dépassement du délai prévu pour leur admission en dépense).En échange de cette liberté d'agir à des fins personnelles accordée au syndicat dans la gestion de la trésorerie, notamment celle des ressources humaines qui se fait par voie de cooptation et sur la base du seul critère du devoir d’allégeance, celui-ci est appelé à voler au secours du directeur régional du trésor toutes les fois qu'il existe un scandale qui risque fort bien de l’éclabousser comme cela a été le cas dans l'affaire du pamphlet anonyme dressé à son encontre (courrier postal du 03/03/2016) mais à la stupéfaction de tous, dira l'ex-trésorier et comme par enchantement, celui-ci  est innocenté, cinq jours plus tard par la corporation. Il ajoute : ‘’la preuve formelle de son acharnement sur ma personne est la lettre N°92 du 25/01/2018. Que peut faire un simple trésorier devant un concessionnaire KIA de la trempe d'un directeur régional du trésor qui possède en plus, une résidence à Barcelone(Espagne), un autre appartement dans la commune côtière de Hadjadj(ex-Bosquet) . Au lieu de me soutenir face aux multiples contraintes que suscitent la gestion du poste comptable surtout celles venant de la part du wali de Tiaret qui ne lésine pas sur les moyens pour exécuter son programme, il en rajoute pour m'enfoncer au détriment des intérêts du trésor public. Parmi ces contraintes, les menaces proférées dernièrement contre ma personne par le maire de Tiaret au sujet d'un cahier de charges orienté portant sur l’éclairage public qu'il a introduit devant la commission des marchés publics, l’autre fait symptomatique’’, affirme l'ex-trésorier. Qui dépeint le mieux la situation, dira-t-il, est l'attribution par le wali, de plusieurs marchés de gré à gré simple, pour l'acquisition au profit de la wilaya, justifié par un envoi émanant du premier ministre, autorisant uniquement l'achat, contrairement  aux dispositions de l'article 49 alinéa 5 du décret présidentiel N°15/247 DU 16 septembre 2015 portant réglementation des marchés publics et des délégations du service public, qui prévoient de soumettre le recours à ce mode de passation exceptionnel, à l'accord préalable pris en réunion du gouvernement or le wali de Tiaret a autorisé le directeur de l'administration locale de procéder  à la passation d'un marché de gré a gré simple avec la SARL CIMA MOTORS représentée par le gérant TAHKOUT tout à noter que les dessous de mon limogeage n'ont aucun aspect technique de gestion mais un refus catégorique de cautionner la gestion chaotique du wali de Tiaret, conclut notre interlocuteur qui a remis à la rédaction du journal"Réflexion" une volumineuse et authentique documentation justifiant ses révélations. Affaire à suivre de très près. Pour rappel, une enquête est actuellement menée et les ministères des finances, et de la défense nationale ont été saisis.

Abdelkader Benrebiha
Samedi 27 Avril 2019 - 18:35
Lu 12679 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 21-05-2019.pdf
3.44 Mo - 20/05/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+