REFLEXION

FORTE CONSOMMATION EN ECLAIRAGE PUBLIC : Une facture annuelle de 1300 milliards de cts !

La consommation annuelle en éclairage public tend a prendre des proportions fort exagérées. La sous directrice au ministère de l’Intérieur, Mme Nahla Kheddadj, vient de tirer la sonnette d’alarme sur la forte facture estimée a 13 milliards de dinars (soit l’équivalent de 1300 milliards de cts), déboursée annuellement par les pouvoirs publics et dont une partie évaluée a 4,8 milliards demeure encore impayée



Intervenant lors de la conférence sur l'efficacité énergétique dans les Collectivités locales, Mme Nahla Kheddadj, Sous directrice au ministère de l'Intérieur a fait savoir que "la facture de l'éclairage public au niveau des Collectivités locales, à travers tout le territoire national, s'élève annuellement à 13 milliards dinars alors que les créances non payées sont estimées de 4,8 milliards de dinars". La même responsable a indiqué que l'objectif de l'organisation de cette conférence était de "sensibiliser à l'importance de la promotion de l'efficacité énergétique dans les Collectivités locales" mettant en avant "la mise en place d'un nouveau modèle de consommation fondé sur la rationalisation de la consommation énergétique et la transition graduelle vers les énergies renouvelables». Il est nécessaire d'œuvrer à la réduction des charges budgétaires des Collectivités locales en matière d'électricité et de gaz, relevant que la facture de consommation de ces deux matières représentait de 2 à 5% de l'ensemble des dépenses de gestion de la commune notamment, a-t-elle poursuivi soulignant que la conjoncture exige une rationalisation des dépenses en plus de la préservation de l'environnement à travers la réduction des émissions de gaz et la création d'emploi."Les Collectivités locales peuvent réaliser l'efficacité énergétique à travers de simples pratiques en matière d'utilisation des lampes à basse consommation tout en s'orientant vers les énergies renouvelables notamment en matière d'éclairage public", a-t-elle ajouté. Concernant les problèmes auxquels sont confrontés les Collectivités locales en matière d'énergie, Mme Nahla Kheddadj a évoqué l'incapacité des communes à s'acquitter des factures d'électricité et du gaz, précisant que l'éclairage public représente 77% de leur consommation d'énergie. Parmi les solutions proposées, Mme Kheddadj a mis en avant l'impératif de relancer le plan de sensibilisation sur l'utilisation des lampes "LED" et un programme ambitieux pour exploiter l'énergie solaire dans la production de l'électricité.

Salim
Vendredi 16 Mars 2018 - 18:15
Lu 228 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 24-05-2018.pdf
3.96 Mo - 23/05/2018





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+