REFLEXION

FORNAKA : Des élèves en grève contre les repas froids

Depuis le 12 Janvier 2019, les élèves de l’école primaire de la bourgade d’Ayacha, dans la commune de Fornaka, n’ont pas rejoint leurs classes en signe de protestation contre l’absence de repas chauds au niveau de leur école.



Selon les informations recueillies sur place, la disparition des repas chauds  est apparue depuis l’arrivée de l’actuelle directrice de l’école  et elle perdure depuis le début de l’année scolaire en cours. Selon un parent d’élève, faute de cantine, l’ancien directeur avait trouvé une solution palliative  en exploitant le logement de fonction inoccupé se trouvant dans l’enceinte de l’école pour préparer des repas chauds aux élèves. Toujours, selon le même  interlocuteur, c’est la  nouvelle directrice qui, dès sa prise de fonction, a  mis fin à cette solution et a opté pour les repas froids en attendant la construction  d’une cantine. Pour  un élu, cette école a déjà bénéficié d’un projet de cantine. « Un projet inscrit depuis belle lurette et dont la réalisation  piétine pour on ne sait quelle raison », murmurent  quelques citoyens d’Ayacha. Interrogée, la directrice de l’école  dit avoir agi de la sorte pour récupérer  le  logement de fonction vu qu’elle « habite loin et trouve difficile de faire la navette quotidiennement entre son domicile et l’école alors que celle-ci est pourvue d’un logement de fonction ».  Pour désamorcer  cette crise  et permettre aux élèves de retrouver les bancs de l’école, une délégation de la Direction de l’Education a été dépêchée sur place. Le P/APC  était aussi parmi les présents sur les lieux. Selon un membre de la dite délégation, la  tentative de couper la poire en deux, c’est-à-dire permettre à la directrice de loger dans le logement de fonction, avec  la poursuite de l’exploitation provisoire  d’une partie de celui-ci comme cantine n’a pas abouti. Selon toute vraisemblance, la situation s’acheminerait  en définitif  vers  la reprise des repas chauds dans le logement de fonction  et la mutation de la directrice « intransigeante ». Il y a lieu de souligner  enfin que le débrayage en question  met en évidence deux problématiques soulevées ça et là  à récurrence : le logement de fonction au bénéfice des directeurs d’écoles de l’enseignement primaire et le déficit en  cantines scolaires dans les écoles.  A ce propos, le  manque de cantine scolaire signalé à la bourgade d’Ayacha n’est pas un cas unique. Il  est également vécu ailleurs, comme à la localité de Kedadra par exemple…

Aicha Mokhtar
Lundi 14 Janvier 2019 - 17:45
Lu 274 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 16-06-2019.pdf
3.63 Mo - 15/06/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+