REFLEXION

FETE DE LA VICTOIRE : Le Président appelle à contribuer au mouvement démocratique

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika a appelé lundi tous les Algériens à contribuer au mouvement démocratique pluraliste dans le pays en plaçant l'Algérie et les intérêts suprêmes de son peuple au-dessus de toute autre considération.



Dans un message lu en son nom par le ministre de la Justice, garde des sceaux, Tayeb Louh à l'occasion de la célébration de la fête de la Victoire (19 mars) dont les festivités officielles se déroulent à Nâama, le Chef de l'Etat a estimé que "la scène politique doit connaitre une diversité, une confrontation de programmes et une course au pouvoir. Cependant le devoir de tout un chacun de contribuer à ce mouvement démocratique pluraliste en plaçant l'Algérie et les intérêts suprêmes de son peuple au dessus de toute autre considération". Evoquant les défis de l'heure, il a estimé "nécessaire que notre société continue à promouvoir la culture des droits et des libertés et la préservation de ses intérêts collectifs et suprêmes". "J'exhorte tous les enfants de ma patrie à suivre l'exemple de nos glorieux chouhada et de nos vaillants moudjahidine et à méditer les différents évènements que l'Algérie a surmonté avec succès depuis le recouvrement de notre indépendance et de notre souveraineté nationale", a-t-il ajouté, se disant convaincu que "notre pays est capable de sortir, indemne et victorieux, des nos difficultés financières actuelles et conjoncturelles". "La fête de la Victoire doit nous inspirer d'autres victoires sur le sous-développement, la régression et la division pour surmonter les crises et les situations difficiles à travers le resserrement des rangs et la mobilisation des énergies et en prenant exemple sur nos glorieux ancêtres pour la préservation de l'unité nationale et la souveraineté de nos décisions, dans tous les domaines, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur", a insisté le premier magistrat du pays. Qualifiant de "mémorable" la journée qu'a vécue, un 19 mars il y a cinquante-six ans, le peuple algérien, il a estimé que "ce parcours historique, foisonnant de soulèvements, de révoltes et de lutte a abouti à une maturité politique qui forgé une profonde conscience nationale à l'origine du déclenchement d'une grande révolution, saluée à ce jour par la majorité des peuples du monde et glorifiée par le peuple algérien". Le Chef de l'Etat a affirmé que "le colonialisme n'aurait pas accepter de s'asseoir, d’égal à égal, à la table de négociations sans la fermeté de la Révolution et la foi de ses dirigeants dans le droit légitime de leur peuple à disposer de lui-même et à imposer l’indépendance".

Ismain
Lundi 19 Mars 2018 - 19:19
Lu 213 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma