REFLEXION

Encore, un été au parfum de scandales



Finalement, l’Algérien semble invité à poursuivre de drôles de feuilletons en cet été si parfumé en scandales de tous genres… Voilà pas moins de  deux semaines, que la presse ne vit et ne peut que rapporter les faits d’épisodes d’un premier feuilleton où l’acteur principal n’est qu’un boucher devenu au fil des jours un milliardaire qui a failli se payer toute une partie d’Alger la Blanche. Une capitale  désormais secouée par une  grosse affaire de  saisie de cocaïne, jamais réalisée à travers l’histoire de l’Algérie et ou de dizaines de magistrats ont fini par être impliqués et dont l’enquête vient de s’étendre a d’autres pays en quête de nouvelles informations sur les transferts  d’argent vers des titulaires d’autres comptes qui sembleraient être liés dans ce scandale qui ne s’est point clôturé . Hier encore, un  nouveau  tapage financier  a été encore révélé par un média électronique et fait état d’un transfert illégal d’une somme faramineuse en devises vers l’étranger. Encore, un  faux importateur  se fait la malle avec une rondelette somme de 17 millions d’euros sans laisser la moins trace… l’enquête lancée a fini par l’implication d’une cinquantaine de personnes  et met en cause une institution bancaire d’où la somme semblerait être ‘’évaporée’’. Face a de telles ‘’histoires’’ de vols à ciel ouvert et au vu et su de presque tout le monde, trop de questions ont tendance se poser et dont la principale reste ‘’ou  va cette mafia qui ruine nos banques, avec la bénédiction de tant de complices et qu’attendons nous pour en finir a jamais  et mettre un terme a ses ‘’assauts’’ qui ne paraissent point prendre fin !’’

L.Ammar
Lundi 25 Juin 2018 - 18:34
Lu 246 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma