REFLEXION

Effets des nuisances sonores sur l’oreille interne



La musique, le trafic routier, un travail dans un environnement bruyant peuvent altérer le système auditif. Grâce à ce dossier, découvrez de quoi est fait le son, comment il est interprété par nos oreilles et quels sont les risques liés au bruit. Beaucoup d'entre nous souffrent de troubles de l'audition, même légers, et n'en ont pas forcément conscience. L'exposition quotidienne aux bruits (lecteur mp3, marteau-piqueur...) est en effet néfaste pour notre système auditif, qui ne se restaure malheureusement jamais. En jouant avec le son, il est possible de créer des effets surprenants. C'est ce qu'a fait Nigel Stanford avec Cymatics, un clip de musique.  L'objectif de ce sujet est de comprendre comment l'exposition à des niveaux sonores excessifs, même musicaux, peut entraîner des lésions définitives du système auditif. Avant d'aborder les notions d'acoustique ayant trait au son (plus particulièrement à la musique amplifiée) et d'évoquer les risques auditifs pouvant y être associés, voyons ensemble quels sont les principes de fonctionnement du système auditif. Le son est entendu grâce à un mécanisme complexe assuré par le système auditif. Depuis le pavillon de l'oreille externe jusqu'au cerveau, le son est transféré via plusieurs intermédiaires qui ont chacun un rôle bien précis. Explications !
L'oreille est l'organe périphérique de l'audition. En l'absence de toute affection ou lésion du système auditif dans ses composantes perceptives, l'organisme reçoit, intègre et gère toutes les énergies qui lui parviennent.
Il construit ainsi une sorte de représentation mentale de l'environnement sonore, à la fois : acoustiques (niveau et spectre du signal) ; spatiaux (détermination du lieu d'émission). D'un point de vue physiologique, c'est-à-dire au niveau de la fonction audition dans son ensemble, on peut distinguer : l'appareil de réception (oreille externe et paroi externe du tympan) ; l'appareil de transmission (tympan, osselets, fenêtres ovale et ronde et cochlée) ; l'appareil de perception, qui commence à l'organe de Corti et qui se poursuit par les différents neurones aboutissant aux aires corticales auditives.

L'oreille comporte trois parties :
1-L'oreille externe est à la fois une structure de protection et de résonance ; elle comprend le pavillon, qui capte les ondes sonores, et le conduit auditif, qui les transmet jusqu'au tympan. 2-L’Oreille moyenne : les osselets (marteau, enclume et étrier). L'oreille moyenne a un double rôle : elle doit protéger l'oreille interne,mais, surtout, lui transmettre les vibrations sonores. Elle est composée de la caisse du tympan, où se situent trois osselets (le marteau, l'enclume et l'étrier). Elle est directement en contact avec l'oreille externe par le biais de la membrane du tympan, et avec l'oreille externe par les fenêtres ronde et ovale. Ce sont les osselets qui permettent la transmission solidienne, c'est-à-dire la transformation des vibrations aériennes du son en vibrations solidiennes, puis en vibrations liquides (au niveau de l'oreille interne).
3-L'oreille interne joue un rôle à la fois dans l'équilibre et dans l'audition. Elle est formée de plusieurs vestibules, mais seule la cochlée, une structure en spirale, est impliquée dans le système auditif.

Message nerveux auditif et nerf auditif
 Le message nerveux auditif est constitué par les impulsions nerveuses qui parcourent les voies auditives depuis l'organe de Corti jusqu'à l'écorce cérébrale. Il transmet différentes informations : celles relatives à la fréquence des vibrations : celles relatives à l'intensité des vibrations ; celles relatives à la composition des vibrations ; celles qui se rapportent à la position de la source sonore dans l'espace. Le nerf auditif contient un ensemble de 35.000 fibres (10 par cellule ciliée interne) qui transmettent au cerveau des informations identiques entre elles. Il pénètre dans le tronc cérébral au niveau du bulbe rachidien. Après plusieurs relais, les fibres auditives parviennent à l'écorce cérébrale ; elles sont alors 100 fois plus nombreuses car le nombre de neurones disponibles augmente à chaque relais. Il faut moins de 20 millisecondes pour que les ondes sonores soient transmises au cerveau sous la forme de stimuli nerveux. Le traitement simultané de l'information sensorielle par le cortex auditif permet au message de garder sa globalité et son intelligibilité initiale.

Les effets de l’exposition au bruit
Les effets de l’exposition au bruit ne portent pas uniquement sur la fonction auditive. Il existe un certain nombre de conséquences de cette exposition qui vont influencer différents organes et fonctions, mais aussi, au-delà des atteintes somatiques, la sécurité et la qualité de vie et d’exercice professionnel.Dans le cadre de l’exposition professionnelle au bruit, les principaux éléments qui se détachent d’une analyse de la littérature sont les suivants : les effets du bruit sur le sommeil sont essentiellement une augmentation du temps d’endormissement, des éveils et difficultés à se rendormir et, globalement, une altération de la fonction de récupération du sommeil. Le rôle du bruit en tant que facteur de risque de développement d’une hypertension artérielle est discuté. Il en est de même des effets hormonaux potentiels, en particulier de ceux des sécrétions de cortisol et de catécholamines. Les études réalisées dans le domaine de la médecine du travail mettent en évidence les effets potentiels suivants rattachés à l’exposition au bruit : agent « stressant », altération de la communication, de l’efficacité professionnelle, risque d’accident, en particulier par distraction, sélectivité de l’attention et multiplication des informations. Enfin, certaines conditions d’exercice professionnel associent d’autres nuisances au bruit : vibrations, chaleur, privation de sommeil…

 

Réflexion
Mercredi 22 Avril 2020 - 17:54
Lu 499 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 28-10-2020.pdf
3.45 Mo - 27/10/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+