REFLEXION

EXPLOITATION DES EAUX POUR L’USAGE AGRICOLE : Une rencontre de coordination à Mascara

Une rencontre de coordination, présidée par le wali de Mascara a porté sur les modalités de la concession pour l’exploitation des eaux à des fins d’irrigation des terres agricoles. Le chef de l’exécutif a insisté sur l’élaboration des cahiers de charges et sur la rationalisation de ce produit si précieux.



Le wali de Mascara, M.Baaichi Abdelhamid a présidé  une réunion qui a été consacrée à l’étude des procédures et cadres réglementaires,  et les méthodes des concessions de l’exploitation des eaux destinées à l’irrigation des terres agricoles et la confection des cahiers des charges exemplaires. Ont participé à cette rencontre, le directeur général de l’ANGIR, les directeurs régionaux de l’agence nationale des ressources en eau, l’ONID et l’ABH, en présence du secrétaire général de la wilaya et des directeurs de l’exécutif. Cette réunion a permis d’exposer les problèmes que rencontrent les fellahs pour l’exploitation de cette eau à partir des stations d’épuration surtout que la Wilaya de Mascara est leader en matière d’épuration des eaux usées à travers un grand nombre de stations d’épuration réalisées et que les fellahs veulent prendre en charge pour les destiner à l’irrigation de leurs terres. Durant son intervention, le directeur général de l’ANGIR s’est longtemps étalé sur les articles du décret exécutif n 149-07 du 20 mai 2007 qui arrêtent les conditions d’exploitation des eaux épurées pour l’irrigation suivant un cahier des charges, ceci en plus de l’arrêté Interministériel  de 2012 qui arrête les conditions permettant l’utilisation des eaux apurées pour l’irrigation. Le directeur général de l’ANGIR a demandé la participation de tous les partenaires afin que soit appliquée l’utilisation rationnelle et ce conforme aux règles sanitaires. Dans un proche avenir un plan National sera mis à exécution concernant l’emploi et la gestion des eaux en fonction des besoins réels de la population et l’emploi des méthodes modernes dans l’irrigation agricole en particulier l’irrigation au système de la goutte à goutte pour économiser le maximum d’eau.  Afin de mettre en application ces données, le Wali a instruit les Directeurs de l’exécutif concernés de coordonner entre eux et mettre sur pied un modèle de cahier des charges, en impliquant les fellahs.

Boudjellal Boufaden
Samedi 15 Juin 2019 - 18:33
Lu 375 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 17-07-2019.pdf
3.83 Mo - 16/07/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+