REFLEXION

EVENEMENTS DE GHARDAÏA : Un an de prison requis contre un candidat à la présidentielle de 2019



Le parquet de Ghardaia a requis ce mardi une année de prison à l’encontre Fethi Ghares, candidat du parti MDS à l’élection présidentielle algérienne de 2019, ainsi que cinq autres militants des droits de l’Homme. Fethi Gheras, candidat déclaré pour l’élection présidentielle et coordonnateur du Mouvement démocratique et social (MDS) et Hamid Farhi porte-parole du parti et quatre autres militants des droits de l’Homme(Laddh) , ont comparu mardi dernier devant le tribunal de Ghardaïa pour «outrage à corps constitué, incitation à attroupement et  non-respect d’une décision administrative. Le procureur près le tribunal de Ghardaïa a requis contre eux une année de prison assortie d’une amende de cent mille dinars algerien. Les faits de cette affaire se sont déroulés en juillet 2016 lorsque les accusés ont soutenu l’avocat salah debbouze qui devait comparaitre devant le tribunal dans le cadre des évènements de Ghardaïa. Le verdict est fixé pour le 26 juin prochain.        

Ismain
Mercredi 20 Juin 2018 - 19:10
Lu 519 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma