REFLEXION

ESCROQUERIE IMMOBILIERE A ORAN : 200 millions de centimes pour un logement ‘’virtuel’’ !

Le tribunal de grande instance du chef-lieu de la wilaya d’Oran vient de traiter un dossier lourd d'investigations des documents exclusifs relatant l’histoire de l’une des plus grosses escroqueries immobilières en Algérie. Un promoteur en fuite a arnaqué une centaine de personnes pour la réalisation de logements haut standing en plein cœur d’Oran !



En effet, il s’agit de l’affaire de la promotion immobilière "Haddouche», un scandale méconnu du grand public. Ainsi, selon les victimes, tout a commencé  lorsque des annonces publiées dans plusieurs quotidiens nationaux vantaient les avantages de l’achat de logements promotionnels haut standing dans un quartier résidentiel à Oran.  Séduit par les bienfaits et qualités virtuelles de ce projet, de nombreux oranais  se sont engagés pour l’achat de ces appartements que devaient abriter la promotion immobilière  "Haddouche géré par un promoteur indélicat en fuite . Les victimes, une centaine, qui ont comparus  devant le tribunal de la cité Djamel pour exposer leur problème, à chacun d’eux sa profession, et un montant de 200 millions de cts qu’ils ont déboursés pour ces logements haut standings  qui se sont transformés en un cauchemar. La femme du gérant a été arrêtée et entendue par la justice. Et chez les victimes la seule question qui se pose: qui va leur rembourser leur argent estimé à  200 millions de cts. Des citoyens qui ont déboursé leurs épargnes, d’autres une fortune pour leur logement de rêve en plein cœur d’Oran, mais finalement ils n’auront peut-être jamais leur logement. Un énorme scandale dont on ignore jusqu’à aujourd’hui le préjudice financier. Et pour cause, le promoteur véreux Haddouche a fait croire à ses clients qu’il travaille avec le Fonds de garantie et de caution mutuelle de la promotion immobilière (FGCMPI), mais cet organisme n’a jamais pu rembourser les centaines de familles arnaquées et volées.Le promoteur escroc a mis en place une étrange formule pour berner les acquéreurs. Il s’agit du  « contrat de confiance » qui n’a aucun fondement dans les textes législatifs régissant le domaine. Il faut dire que le patron de cette promotion immobilière n’en était pas à ses débuts dans les combines de l’escroquerie. Comme plusieurs chantiers sont uniquement des carcasses. Reste à savoir la réaction de l’Etat, comme des représentants des victimes ont rencontré récemment le secrétaire général de la wilaya, pour exposer leurs préoccupations. Cette nouvelle arnaque qui n’est pas la première, démontre que les citoyens doivent se méfier en cas d’achat de logements de promotions immobilières privées. Comme le nombre de promoteurs sérieux à Oran se compte sur les doigts de la main. Ces derniers qui activent dans ce créneau depuis plusieurs années et ont réussi plusieurs projets qui ont été livrés à leurs propriétaires.  La plupart des promoteurs offrent  des assurances aux citoyens désirant avoir des logements. Après cette nouvelle arnaque, les citoyens vont se méfier encore plus, malgré l’existence de plusieurs projets de promotion immobilière à Oran qui se multiplie comme des champignons notamment à l’Est de la ville. Des centaines de familles ont cru les bobards de ce promoteur qui a été qualifié dans les divers tribunaux de la wilaya d'Oran  où il avait défilé, pour répondre aux accusations de ses victimes,  du « futur Khalifa de l’immobilier”.'Un Khalifa de l’immobilier qui a ruiné la vie de plusieurs dizaines, voire des centaines de familles comme cette femme qui a récolté 200 millions de centimes par la vente de ses bijoux qu’elle vient de les sauvegarder depuis de longues années. Une femme qui a tout perdu sans accéder à son rêve : habiter dans son propre logement ! Parmi les victimes de cette grosse escroquerie, nous retrouvons des couples qui ont enduré les pires privations en faisant des économies, se contentant du strict minimum pour épargner de l’argent dans le seul espoir d’acquérir un jour un logement décent. Cet état de fait, pousse à une demande de plus en plus accrue de logements et les prix à la location suivent inévitablement  à la hausse bien-entendu.

Medjadji Habib
Lundi 13 Mai 2019 - 18:26
Lu 3155 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 18-07-2019.pdf
3.79 Mo - 17/07/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+