REFLEXION

EPREUVES DU BACCALAUREAT : Une nouvelle réforme des examens pour 2019



Le but recherché à travers cette  nouvelle mesure de la révision de l’examen va permettre aux élèves ponctuels et jouissants d’une bonne conduite, de rejoindre les bancs de l’université dans le cas où ils échouent à l’examen du bac. Elle ciblera en premier le calcul de la moyenne générale obtenue dés la deuxième année  secondaire et touchera en second, la durée de l’examen et l’annulation de certaines épreuves. L’examen du baccalauréat 2019-2020 connaîtra un changement de taille. L’évaluation continue des élèves sera prise en compte dans le calcul de la moyenne générale de l’élève. C’est ce qu’a fait savoir le jeudi 03 Janvier 2019, Mme Samia Mezaib, directrice de l’évaluation et de la prospection au ministère de l’Education nationale lors de son intervention sur le plateau de la matinale d’Ennahar TV. «L’évaluation de l’élève sera prise en considération à partir de la deuxième année secondaire», a précisé Mme Samia Mezaib.Le but recherché à travers cette mesure, selon la responsable, est de permettre aux élèves ponctuels et jouissant d’une bonne conduite de rejoindre les bancs de l’université dans le cas où ils n’arrivent pas à avoir la moyenne requise durant l’examen du bac.«Les résultats de l’examen du bac ne reflètent pas réellement les capacités et les compétences de l’élève», a-t-elle argué. La réforme de l’examen du bac, qui sera de façon totale à partir de 2021, connaîtra aussi l’introduction d’une autre mesure durant le bac de 2020-2021. «Il s’agit de la prise en compte des moyennes de l’élève dans les examens des trimestres de la troisième année», a signifié la directrice, notant que cette démarche va pousser les élèves à être sérieux et assidus durant toute l’année scolaire. Il faut dire à ce propos que ces deux mesures sont judicieuses. Elles viendront en effet au bout du phénomène de la légèreté avec laquelle les élèves abordent l’examen du bac, voire les études au palier du secondaire. La mesure de la prise en compte des moyennes des trimestres mettra aussi un terme au phénomène de l’abandon précoce des classes, ayant pris une ampleur grave ces dernières années. Pour rappel, la réforme du bac va connaître en plus de l’introduction de ces deux mesures, la réduction de la durée du bac et l’annulation de certaines matières. La ministre de l’Education, qui ne cesse d’aborder ce sujet, a fait savoir récemment que son département va lancer au début de l’année en cours(2019) une campagne de sensibilisation à l’adresse des parents d’élèves et les partenaires sociaux afin de leur expliquer les démarches et les réformes que va connaître l’examen du bac. La campagne de sensibilisation va se dérouler, faut-il le rappeler, sous forme de conférences. Par ailleurs, en abordant le niveau scolaire des élèves dans les différentes matières, Mme Samia Mezaib a indiqué que les mathématiques et les langues étrangères posent toujours des problèmes pour les élèves. «Toutefois, le ministère a constaté une certaine amélioration durant ces dernières années auprès des élèves», a-t-elle nuancé.        

Nadine
Vendredi 4 Janvier 2019 - 17:09
Lu 303 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 21-10-2020.pdf
2.9 Mo - 20/10/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+