REFLEXION

ENVIRONNEMENT : La ministre inspecte les projets de son secteur à Mascara

La ministre de l’environnement, Mme Zerouati Fatima Zohra a effectué dernièrement une visite d’inspection et de travail de son secteur dans la wilaya de Mascara, où elle s’est rendue en divers points jugés importants pour l’environnement, telle que la zone humide de la mare d’eau, le centre d’enfouissement d’El Keurt, le projet de compostage de la commune d’El Matemore….



Et comme l’environnement demeure l’ensemble  des éléments biotiques ou abiotiques qui entourent un individu ou une espèce, dont certains contribuent directement à subvenir à ses besoins à travers l’ensemble  des conditions naturelles physiques, chimiques et biologiques susceptibles d’agir sur les organismes vivants et les activités humaines, il a été au centre  de l’inspection  de la ministre  qui s’est déplacée en plusieurs points pour s’enquérir de l’état des lieux . La notion d'environnement naturel, souvent désignée par le seul mot « environnement », a beaucoup évolué au cours des derniers siècles et tout particulièrement des dernières décennies, a déclaré  d’emblée la ministre. ‘’L'environnement est compris comme l'ensemble des composants naturels de la planète ‘’terre’’, comme l'air, l’eau, l'atmosphère, les roches, les végétaux, les animaux, et l'ensemble des phénomènes et interactions qui s'y déploient, c'est-à-dire tout ce qui entoure l'homme et ses activités bien que cette position centrale de l'homme soit précisément un objet de controverse dans le champ de l'écologie’’, a  ajouté Mme Zerouati. Les décisions à prendre ont un coût pour les générations actuelles, et un impact pour le futur. Cette déclaration a été encore  citée  par la ministre au niveau de la mare, après qu’on lui ait  présentée une étude sur le site qui s’étend sur 44.000 hectares  dont plus de 90 % se trouvent sur le territoire de la wilaya de Mascara et le reste  sur les territoires des wilayas d’Oran et de Mostaganem. L’étude a couté au secteur la somme de plus de 172 millions de Da, et porte sur  5  phases dont l’aménagement et surtout la classification du site. La Ministre insiste ‘’sur le temps, tout retard enregistré est à notre désavantage’’. Une somme de 200 millions de dinars  est attribuée pour la Macta pour introduire  l’éco-tourisme et assurer  une bonne gérance. Une telle action nécessite l’implication de la société civile qui demeure indispensable comme l’association verte de Mascara de la préservation des espaces naturels qui a fait une présentation de son projet. Ensuite,  Mme Fatma Zohra Zerouati s’est rendue au niveau du  centre d’enfouissement technique d’El Keurt pour inspecter le projet d’un centre de tri dont les travaux ont atteint  un taux d’avancement de 40%. Ce  dernier  a bénéficié d’une enveloppe de plus de 135 millions de dinars  et 857.440 euros, émanant  du partenaire belge.

B.Boufaden
Dimanche 18 Août 2019 - 18:18
Lu 417 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 19-09-2019.pdf
3.6 Mo - 18/09/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+