REFLEXION

ENSEIGNEMENT DE LA LANGUE DE MOLIERE : Le Sénat français dénonce les entraves algériennes

Critiqué pour son manque de stratégie et pilotage budgétaire, le sénat français a mis l’accent sur les difficultés de financement de l’Agence de l’enseignement du français à l’étranger (AEFA) et ce, dans un rapport rendu public. La Commission des Finances du Sénat français a exprimé son mécontentement concernant la gestion des établissements, notamment face aux entraves imposées par le côté algérien suite au programme dédié à l’enseignement du français à l’étranger durant le premier semestre de l’année en cours.



Selon le document de 118 pages, l’AEFA rencontra ainsi des difficultés dans le financement de ses établissements à l’étranger dans certains pays, notamment en Algérie, en Tunisie, au Maroc, en Angola, au Venezuela,  au Brésil et en Chine. Ces difficultés seraient principalement liées au règlement en vigueur dans ces pays concernant les mouvements des capitaux. Le document note ainsi que pour le cas de l’Algérie, ce sont 14,36 millions d’Euros qui n’ont pas pu être transféré pour le financement du lycée international Alexandre Dumas d’Alger, en raison des lois en vigueur concernant l’entrée et sortie de capitaux du territoire national. Le rapport a ainsi mis en cause l’absence d’ « autorisation de transfert par voie de chancellerie à hauteur de 3,6 millions d’euros depuis novembre 2017 pour un an ». « La dernière demande de transfert de mai 2018 est restée sans réponse » lit-on dans le même texte. Outre l’Algérie, les restrictions sur les transferts de capitaux ont touché 18,84 millions d’Euros destinés aux établissements de l’AEFA en Tunisie, 2,79 millions d’Euros au Maroc ainsi que 9,73 millions d’Euros en Angola. Ces difficultés ont également été rencontrées au Venezuela, au Brésil et en Chine pour des montants respectifs de 2,99, 4,71 et 4,77 millions d’Euros. Par ailleurs, le rapport indique que pour le compte de l’année scolaire 2017/2018, un montant total de 2755,72 Euros a été dépensé pour chacun des 1753 élèves du lycée français d’Alger, auxquels s’ajoutent 208 élèves scolarisés à la Petite École de Hydra (Alger) qui dépend de la Mission laïque française (Mlf), elle même partenaire de l’AEFA.

Ismain
Vendredi 31 Août 2018 - 20:22
Lu 603 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 17-12-2018.pdf
3.1 Mo - 16/12/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+