REFLEXION

ELLE INCOMMODE TOUTE UNE PARTIE DE TISSEMSILT : La route de toutes les polémiques

Au quartier des 100 logements plateaux, le constat amer est tel qu’il est au point d’avoir le sentiment d’un laisser-aller sans explication et que le problème de la route semblerait le dernier des soucis de certains responsables concernés par l’urbanisme et la viabilisation de la ville et les travaux publics.



Les habitants et les usagers sont confrontés à une multitude de problèmes dont le plus persistant et le plus sérieux demeure la fermeture des accès pour rejoindre l’école et l’état dégradé de la route dû principalement aux travaux d’une entreprise privée qui est en chantier depuis un peu près de quatre ans. Les habitants qui se sentent lésés précisent que la partie de la route qui relie ce quartier aux autres cités du chef-lieu de la wilaya les a beaucoup incommodé. Ce chemin qui a été endommagé dans un temps passé pour divers travaux,  est devenu un véritable casse-tête pour les automobilistes et les transporteurs, le contournement leur a été imposé tout autant que les écoliers qui veulent rejoindre leur école et avec les dernières averses, la route est devenue un véritable bourbier. Des citoyens, en colère et las de cette situation qui dure depuis près de quatre ans nous ont contacté et demandent aux instances concernées de prendre en charge ce dossier d’autant plus que les venelles qui ceinturent les quartiers des 100, 80 et 126 logements sont de plus en plus dégradées notamment depuis les dernières intempéries. Quotidiennement, se sont des images désolantes qui attirent de plus en plus l’attention, une situation des plus intenables que vivent usagers et habitants à la fois depuis quelque temps. A rappeler que la durée de réalisation fixée pour le projet, cause de ce désagrément est consommée depuis longtemps alors que le chantier est toujours à ciel ouvert et visiblement, rien n’est encore réalisé dans le sens de garantir la quiétude des habitants. Ces derniers affirment que la situation ne cesse de se dégrader de plus en plus avec la saison des pluies d’où il est plus urgent que les autorités locales à leur tête Monsieur le wali soient interpellées pour une intervention efficace qui permettra de solutionner ce problème du moins par l’ouverture des accès, le rétablissement à l’état initial de la route et de l’éclairage public. 

A.Ould El Hadri
Dimanche 8 Novembre 2020 - 15:49
Lu 217 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma