REFLEXION

ELECTIONS PRESIDENTIELLES : Nouvelle mise en garde de Gaïd Salah

En marge de sa visite à la 2ème Région militaire à Oran, où il a présidé une rencontre d’orientation au siège du Commandement, diffusée via visioconférence à l'ensemble des unités de la 2ème RM , le Chef d’Etat-major de l’Armée nationale populaire (ANP), le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah, est revenu à la charge contre les généraux à la retraite, soulignant le caractère légaliste et républicain de l’institution militaire .



Dans sa nouvelle mise en garde, le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah Salah ne mâche pas ses mots : « De surcroît, ces individus se sont permis de s’autoproclamer porte-parole de l’institution militaire et d’être asservis à des parties qui n’accordent aucune considération aux intérêts suprêmes de l’Armée Nationale Populaire, sachant que porter atteinte à l’Armée de n’importe quelle façon possible, constitue, assurément, un tort contre l’Algérie et son peuple »,  a-t-il souligné.
Gaid Salah "a mis l'accent sur la question des présidentielles, qui attisent certains individus et politiques qui tentent d’impliquer l’armée dans la politique. "Je tiens, à cette occasion, à rappeler voire attirer l'attention sur cette importante question où certains individus et parties mus par des ambitions démesurées et animés par des intentions sournoises ont pris l'habitude, à l'approche de l'échéance électorale présidentielle, de tenter de préjuger, sans véracité, des prises de positions de l'institution militaire vis-à-vis des élections présidentielles, et s'arrogent, même, le droit de parler en son nom par tous les moyens, notamment les médias.’’
Gaid Salah a rappelé que l’Armée n'a de leçons à recevoir d’individus qui n'existent que par les cercles qui les commanditent. ‘’Une Armée qui n'a jamais de leçons à recevoir d'individus qui n'existent que par les cercles qui les commanditent. Perdant le sens de la mesure, ces individus s'accordent une vocation et une dimension qui ne sont pas les leurs, et se lancent, sans aucun scrupule, dans des affabulations débridées, découlant d'un narcissisme maladif, qui les pousse jusqu'à prétendre bien connaitre le Haut Commandement de l'ANP  pour prévoir sa position vis-à-vis des élections présidentielles ; grave dérive qui dénote d'un seuil inquiétant d'inconscience que seule l'ambition aveugle peut provoquer », souligne le vice-ministre de la défense nationale.
Pour conclure, Gaid Salah renouvelle ses menaces contre les généraux à la retraite et certains politicos : « À ce titre, nous soulignons que la réglementation juridique sert toujours de contrôleur et de gardien contre tout agissement ou dépassement, et elle protégera les intérêts de l’Armée nationale populaire et de l’Algérie. Sur ce, cette réglementation juridique doit rester en vigueur et à travers laquelle notre institution se réserve le droit de faire appliquer à l’encontre de ces individus, les mesures légales appropriées ».

 

Riad
Mardi 8 Janvier 2019 - 18:29
Lu 1718 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 20-01-2019.pdf
3.19 Mo - 19/01/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+