REFLEXION

EL BARKI (ORAN) : 137 logements sociaux réceptionnés et non attribués



La  crise des logements sociaux bat son plein dans l’ensemble des quartiers  populeux  du chef- lieu de la municipalité d’Oran, notamment ceux relevant du vieux  bâti de Sidi El Houari et Bel Air qui enregistrent des effondrements partiels au quotidien, sans compter les différents  Sit-in et autres rassemblement des mal-logés dans l’attente d’un relogement depuis plusieurs années, alors que des logements achevés sont abandonnés à El-Barki, à l’est d’Oran.   Depuis 2015-2016, 137 logements sociaux, formule rebaptisée logement public locatif (LPL), sont inoccupés et se dégradent à vue d’œil dans le quartier en question. Réalisés par l’entreprise chinoise ZCIGC, ces logements de l’OPGI n’ont à l’évidence pas encore été affectés ni distribués pour des raisons qui ne sont évoquées nulle part. Alors que le site n’est pas accessible, avec un gardiennage assuré, de l’extérieur apparaissent des volets bloqués, des fenêtres ouvertes, des monticules de terre avec quelques herbes folles, au milieu du site. En effet, dès le lancement du chantier, la remontée des eaux sur l’ensemble du site a montré avec quelle légèreté les décideurs avaient choisi cet endroit pour réaliser des logements sociaux, toute la zone d’El-Barki étant connue pour ce problème. L’entreprise chinoise avait dû installer des pompes qui, à longueur de journée, expulsaient l’eau sur le trottoir longeant le site du projet. Pourtant, face à de telles situations, des solutions existent comme le drainage pour évacuer la remontée des eaux, qui n’est pas compliquée mais nécessite un entretien. Actuellement,  une question se pose pour ces logements achevés depuis plus de quatre ans : quelles dispositions ont été prises  par les  pouvoirs publics pour que les futurs occupants des logements ne se retrouvent pas devant une situation catastrophique ?            

Medjadji H.
Vendredi 28 Février 2020 - 15:44
Lu 341 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 21-09-2020.pdf
1.94 Mo - 20/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+