REFLEXION

EHU D’ORAN : Plus de 500 cas d'intoxications alimentaires depuis juillet

Depuis le mois de Juillet à ce jour, pas moins de 500 cas d’intoxications alimentaires et de gastro-entérites ont été déclarées aux urgences médicales de l’établissement hospitalier universitaire « 1er Novembre « d’Oran. Ces infections sont causées principalement par des aliments souillés de microbes, en raison de l’absence de la moindre règle d’hygiène alimentaire.



Les intoxications alimentaires ont de tout temps constitué un sérieux problème de santé publique, de par leur lourde prise en charge nécessitant une forte mobilisation du personnel et d’importants lots de médicaments, surtout au cours de l’été où ces dernières ont tendance à se multiplier davantage. Ces infections, touchant plus particulièrement à l’appareil digestif sont causées souvent par l’ingestion d’aliments souillés par des microbes, suite à l’absence totale des règles élémentaires d’hygiène alimentaire, tels que le lavage des mains, l’entretien des ustensiles, le mode de préparation où aucune norme d’hygiène ne semble être respectée. Citons, entre autres, également, le non-respect de la chaine de froid pour certains produits alimentaires nécessitant une température de conservation assez stable, et un stockage conforme aux règles d’hygiène en usage de par le monde. La négligence des règles citées génère souvent la multiplication de germes nocifs sur le produit alimentaire qui est souillé à son tour et devient impropre à toute consommation.  Les produits alimentaires qui demeurent souvent à l’origine des intoxications alimentaires sont particulièrement les glaces, les viandes hachées très mal conservée. Notons, que certains poissons dont la fraicheur est mise en cause, et également les œufs et le lait, ainsi que ses dérivées mal conservés.  Le risque d’intoxication alimentaire s’accentue en période estivale à cause de la forte chaleur qui favorise le développement et la multiplication des microbes sur les aliments très mal conservés et si mal préparés. Malheureusement, la consommation de ce genre d’aliments souillés s’élève en été, sur les plages et au sein des fêtes familiales où certains repas collectifs sont servis sans veiller aux règles d’hygiène en usage.

Ikram
Vendredi 18 Août 2017 - 18:53
Lu 501 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 19-09-2020.pdf
3.52 Mo - 18/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+