REFLEXION

EDUCATION : Plus de 140 directeurs privés de logements d’astreinte



Le secteur de l'éducation à Mostaganem connait plusieurs problèmes notamment celui  des logements de  fonction et d’astreintes  occupés par des employés retraités qui ont refusé de les libérer  et ce,  malgré la décision des responsables pour établir l'état des lieux de ces  logements d'astreinte relevant des établissements éducatifs  et de récupérer  les clés. En effet , selon plusieurs syndicalistes de nombreux cas d'occupation illégale ont été enregistré au niveau de la wilaya de Mostaganem car l'opération de recensement a révélé que ces logements de fonction relevant de différents établissements éducatifs des trois cycles d'enseignement sont occupés par des familles étrangères au secteur de l’éducation , des retraités qui disposent de logements et de biens personnels ,d'autres ayant déjà bénéficié d'aides financières., alors qu’il y’a certains d’entre eux qui  n’ont  pas bénéficié d’aucune aide ni logement dans le cadre des formules différentes. Cette situation  a privé de nombreux directeurs notamment ceux des écoles primaires  au niveau de la wilaya de Mostaganem, dépassant  le nombre de 140 directeurs de bénéficier de ces  logements d’astreintes dont  certains sont situés à l’intérieur des établissements scolaires. C’est la raison pour laquelle les directeurs des écoles primaires en particulier sont obligés de parcourir quotidiennement plusieurs  distances pour se rendre à leur lieu de travail, alors que la loi et la législation les obligent à superviser directement le fonctionnement des écoles tout au long des heures, en raison de la nature des responsabilités administratives et pédagogiques ainsi que de la maintenance et du maintien des équipements et divers fournitures. Certains occupants de ces logements de fonction ont été obligés d'y rester plusieurs années après avoir pris leur retraite, car ils n’ont  bénéficié d'aucune forme de logement. L'un d'eux a déclaré que six familles vivaient au niveau  de ces  logements bâtis en 1985 avaient été forcées de les quitter après que les autorités ont  décidé de les démolir l'année dernière afin de récupérer l’assiette financière. Certains syndicalistes à Mostaganem estiment que le problème du logement de fonction est très compliqué et n’ont pas encore trouvé de solutions convenables pour satisfaire  toutes les parties. C’est pourquoi le ministère du logement, en coordination avec le ministère de l’Éducation, s’emploie à régler les différents conflits et problèmes liés à ces logements et les mettre à disposition de ceux qui méritent.      

Gana Yacine
Samedi 2 Mars 2019 - 16:37
Lu 190 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 26-06-2019.pdf
3.61 Mo - 25/06/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+