REFLEXION

EDUCATION : Pas de vacances avant le 30 Juin



Le ministère de l’Education Nationale va tenter d’imposer pour les élèves des trois paliers de l’éducation un volume global d’enseignement de 32 semaines. Dans une note rendue publique aujourd’hui, la tutelle a évoqué la nécessité de respecter la règlementation qui exige la présence des enseignants, et par-delà, des élèves, jusqu’au 30 juin prochain. C’est un problème qui revient à la fin de chaque année scolaire ces deux dernières décennies. Elèves et enseignants ont tendance à prendre leurs vacances beaucoup plus tôt que prévue. A partir de la mi-mai, les écoles algériennes commencent à se vider. Ce qui fait que les vacances d’été sont généralement de quatre mois environ. La première responsable du secteur, Mme Nouria Benghebrit, a tenté d’y remédier au lendemain de son arrivée à ce département en mai 2014. Jusque-là les résultats ont été plutôt mitigés. En tous cas, dans cette note, la tutelle a donné quelques orientations en direction des enseignants et des administrateurs pour ce qui est de la démarche à suivre lors de ces dernières semaines de l’année scolaire. Si pour les classes d’examens (5e, BEM et Bac), il est question de corriger des sujets d’examens, pour les autres, le ministère préconise des révisions et des activités scientifiques par exemple. En dernier lieu, le département de l’Education ordonne à l’administration des écoles de prendre les dispositions nécessaires pour imposer la présence des enseignants et des élèves jusqu’au 30 juin. Toute absence devra être signalée.   

Nadine
Vendredi 27 Avril 2018 - 18:11
Lu 258 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma