REFLEXION

EDITO : Vers une rentrée sociale des plus calmes



La rencontre préliminaire du 30 Juillet dernier entre le premier ministre, le patronat et l’UGTA semble être un prélude annonçant la fin des malentendus. Cette dernière a permis d’abord de fixer la date de la prochaine tripartite, mais également de réconcilier les partenaires et aplanir les discordances sur plusieurs points liés à l’ordre du jour et mettre une fin à tant de polémiques. La mise au point du chef du gouvernement à ce sujet, a été si claire, en critiquant vivement ceux qui tiennent à noircir davantage la situation financière du pays et en soulignant que le patronat a toujours constitué pour le gouvernement un partenaire indissociable dans la croissance économique, tout en saluant le rôle stabilisateur que joue l'UGTA au sein du monde du travail. Le Premier ministre a salué également les entreprises publiques et privées pour "les efforts consentis en vue de créer de la richesse", estimant que "seule l'entreprise est en mesure de générer cette richesse".  Cette mise en point a fini par apaiser les esprits à l’attente de la prochaine tripartite de Ghardaïa et faire prévaloir la stabilité qui demeure une nécessité absolue dans tout processus de développement économique, et que "la souveraineté de l'Algérie, qui est totale, ne peut être hypothéquée par quoi que ce soit", et qu’elle doit primer en tous lieux et en toutes circonstances.

Ismain
Mardi 1 Août 2017 - 18:55
Lu 160 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 21-03-2019.pdf
3.17 Mo - 20/03/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+