REFLEXION

EDITO : Une terre se ‘’vide’’ et une mer ‘’étouffe’’



En ces jours où la course électorale domine encore l’actualité nationale avec  ses partis qui se bousculent pour les sièges des APC et des APW, et où  ceux qui décident rient a gorge déployée et font déjà dans le partage de ‘’ la tarte’’ électorale, d’autres citoyens moins chanceux  empruntent une autre  course si risquée pour un coin où le soleil brille pour tous. Ces malheureux candidats au suicide, de par l’immensité de la mer et ses multiples dangers, voguent  depuis le mois de Novembre, au hasard  des jours et d’un temps qui se gâche de minute en minute. Ils s’embarquent  par dizaine sur des bottiers, juste bons pour la pèche de la sardine à quelques miles du large, s’éloignent des côtes de la terre qui les a vus naitre, et qui se vide au fil des jours. Rares sont qui échappent au trépas et à l’internement, et qui  finissent souvent et  malheureusement en ‘’épaves’’, à force de courir derrière un soleil qui les fuit en permanence, dans un bled qui n’est plus le leur.  A présent, ce drame national continue de se jouer avec  une mer qui ‘’étouffe’’ sous le poids des embarcations,  qui la sillonne quotidiennement, a ciel ouvert, sans que  nul ne semble s’inquiète de cette terre qui se vide par centaine de personnes.  Seule la presse, avec toutes ses variantes, ne cesse d’en rapporter les échos  de ces folles traversées où une mère a été contrainte  de se «débarrasser» de son enfant mort de faim et de froid, de cette famille, exhibant un bébé de 08 mois, si fière de quitter un sol qui n’a su les retenir, des universitaires , des femmes,  et des gens du troisième âge qui paraissent ne plus finir  les jours qui restent, sur une terre où les horizons ne promettent que des riens, de l’amertume, et des jours encore plus sombres.. Tels ont été les propos colportés par les vidéos filmés en haute mer, par des dizaines de ‘’harragas ‘’, et retransmis a travers  les pages des réseaux sociaux. Ailleurs, à travers cette terre qui se vide lamentablement, l’heure  pour tant d’autres, est consacrée a d’autres sujets où l’affairisme en tous genres, prime et détourne de cette mer qui ‘’étouffe’’ tragiquement !

L. Ammar
Mardi 21 Novembre 2017 - 18:19
Lu 383 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma