REFLEXION

EDITO : Retirer une pierre de l'édifice de la médiocrité



Alors les scandales se succèdent, et nul ne ressemble au précédent. Dans ce domaine, les politiques redoublent d'inventivité lorsqu'il s'agit de se montrer indignés. Tandis que les élus candidats espèrent avoir une autre chance pour gonfler le compte déjà plein, ceux-là mêmes qui s'érigent en gardiens du temple et de la morale politique, d'autres cachent quelques milliards de centimes à leur domicile, fruits délicieux d'années de malversations. Et de fait, chaque scandale juxtaposé au précédent décrédibilise peu à peu des pouvoirs publics d'ores et déjà peu crédibles aux yeux de ceux qu'ils sont censés servir et représenter. Chaque scandale, aussi insignifiant puisse-t-il paraître, est un ennemi, un ennemi du progrès et de la crédibilité, qui ne mérite par conséquent nulle tolérance. "Entre nos ennemis, les plus à craindre sont souvent les plus petits". Pourtant... "C'est pas dur la politique comme métier ! Tu fais 5 ans de mandat et tout le reste c'est de travers". Alors, l'aspect est mis sur deux points ayant déserté le navire depuis désormais bien trop longtemps : la transparence, et la jeunesse. Mais il y a encore fort à faire. Car quiconque fait partie de cette jeunesse contemple avec l'acuité douloureuse de ses vingt ans ce champ de ruines qui l'entoure. Alors cela n'a que trop duré aux yeux de tous, et, comme pour enrayer l'implosion d'une colère qui gronde, les licenciements marquants et autres discours grandioses closent comme bien souvent un débat stérile. Les révélations tombent les unes après les autres, et les actes suivent enfin. Si la lutte contre la corruption semble être l'une des priorités du gouvernement, à défaut d'encourager les progrès alors inexistants, encourageons au moins l'initiative. On pourrait encore et toujours critiquer et se dire que la déliquescence est telle que rien ne saura l'arrêter. Mais chaque pierre retirée de l'édifice de la médiocrité est une mince lueur d'espoir qui mériterait au moins d'être aperçue.

Rachid M.
Vendredi 3 Novembre 2017 - 17:25
Lu 124 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 15-11-2018.pdf
3.06 Mo - 14/11/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+