REFLEXION

EDITO : ‘’Racines’’ et mémoires trahies



"Des lieux autrefois vivants de sons et de mouvements, désormais silencieux et immobiles, mais pas moins sensoriels ", écrit Matthew Emmett.
Chaque ville dans le monde a sa propre mémoire vivante, dont certains vestiges et monuments mal entretenus rappelant le passé de racines et mémoires trahies sont devenus des ruines contemporaines, abandonnées par la négligence de l’homme moderne à l’usure du temps, transformés plus tard en ‘’images hideuses’’ en des paysages pittoresques qui ont cessé d’être captivants, pour le citoyen nostalgique qui épris de leur beauté d’antan, n’ose plus visiter. Combien de ces beautés uniques non entretenues, voire non restaurées, menacées de disparité sont très souvent au carrefour de l’événement médiatique et du temps. Même délaissés, détruits ou en voie de rasage, ces sites exercent encore un attrait esthétique sur des époques qui cèdent à une fascination devenue assez ambiguë au fil des siècles par la faute de l’homme. Que de merveilleux panoramas ayant émerveillé l’homme moderne, se sont ternis, pour ne représenter au final, que de simples clichés de monuments résistants encore aux intempéries, dévoilant leurs motifs sinistrés, altérant le bel art de l’architecture ancienne non sauvegardée, en décomposition accélérée, éprouvée de scènes assez mélancoliques issues d’horizons lointains aux vertus bafouées. Hélas, toutes ces compositions anciennes attestent de la présence et du passage de l’homme à travers tous les temps, depuis la préhistoire, à travers les siècles, lequel a su graver de ses mains primitives toutes formes d’empruntes et vestiges peints caractéristiquement. Encore visibles de nos jours contemporains, plusieurs de ces monuments anciens, les uns peinés dans leur élévation, les autres ne formant plus que tas de ruine, restent des œuvres d’arts conçues de populations sans moyens ni technologies modernes que le temps aidé de l’homme actuel a transformé en sépultures oubliées. De ces trésors inestimables, quelques-uns encore méconnus méritent une attention particulière par qui de droit pour leur conservation. N’est-ce pas à travers les énigmes de tels monuments et vestiges que des sites livrent des secrets ancestraux cachés ou encore ensevelis.   

Benyahia Adda
Dimanche 20 Août 2017 - 19:03
Lu 208 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 19-11-2018.pdf
2.76 Mo - 18/11/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+