REFLEXION

EDITO : Profession : Passeurs de l’extrême… !



Passeurs d’immigrants, passeurs de drogue, passeurs de charme…, des êtres nuisibles qui ne reculent devant rien pour appâter leurs victimes, leur faisant miroiter voyages sans risque, paradis d’Eden et autres sensations de plaisir et de rêves. La vérité est toute autre, car l’aventure dans tous les cas de figure se termine souvent par la mort dans la mer, par une overdose due à la drogue, ou dans un asile d’aliénés… Indignée par de tels faits, la vague citoyenne de toute la planète exprime sa colère devant tant d’horreurs. Dénonçant et condamnant crimes et passeurs criminels, elle étale son impuissance, en suivant de près les évènements de cette actualité regrettable marquée de deuils dans ce monde déraisonnable où tout est instable, auquel vient s’ajouter ce fléau criminel de passeurs aux aspects négatifs par qui la mort frappe, dont les actes bannis par la société, animent le quotidien de familles angoissées. Un tel désordre à caractère social, n’est qu’une succession de faits négatifs dont sont victimes des candidats au suicide que la vie n’a point gâtée, dont parents et sages dénoncent, pour aider à orienter la jeune génération à se ressaisir et comprendre qu’il y a une meilleure attitude à adopter pour échapper à l’emprise de ces tristes et horribles marchands de la mort. L’image de telles scènes est toujours pareille dans toutes les confusions constatées, où la réalité palpable permet aujourd’hui à certains jeunes désœuvrés, de s’interroger sur les réels fondements de leur cartel. Un apport d’un avenir serein dans une société contemporaine, mais sans pour autant compter sur la présence de tous ces fauteurs de trouble qui veillent à la nuisance d’un éventuel ordre à établir pour au final créer leur propre désordre, lequel ne reflète que leur esthétique machiavélique, qu’ils dominent, en incorporant des transformations marquées par leurs actions néfastes, celles de s’enrichir au détriment d’innocents égarés. Devant une telle situation déplorable, sages, citoyens, pères de familles et autres êtres sensés, par leur crainte et sagesse défendent l’idée que les périls du changement peuvent être surmontés par l’ingéniosité et la passion des hommes braves. !

Benyahia Adda
Samedi 2 Décembre 2017 - 17:44
Lu 286 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma