REFLEXION

EDITO : Les islamistes à la croisée des chemins



Le rejet des réformes par les trois formations politiques qui forment l'alliance islamiste ‘’Union’’ n'est pas sans risque pour la suite de la campagne électorale, car la levée de bouclier s'apparente à une erreur de timing pour les partis en lice.
Les scrutins dans le passé leur étant traditionnellement plutôt moins favorable, ceci ne saurait toutefois masquer le fait que leur base électorale apparaît moins enthousiaste et celle ci risque surtout de s'épuiser en apparaissant fort éloignée des attentes de leurs électeurs, dominées par les enjeux de préservation de l'emploi et de défense du pouvoir d'achat. A ce risque d'éloignement, s'ajoute aussi celui de la perte de crédibilité pour les trois formations de l'alliance engagées sur une voie de banalisation, leur attrait lors des prochains scrutins intermédiaires notamment les locales pourrait sensiblement diminuer, car avec les fausses notes entendues celles-ci peuvent provoquer l'inévitable, car en politique, l'expérience a fait que le doute reste profondément ancré au sein de l'opinion publique! Il convient de distinguer les enjeux spécifiquement intérieurs qui pourraient se résumer ainsi, à savoir conserver l'ensemble des leviers. A l'analyse des orientations que se donnent les partis sur le plan intérieur, au delà du thème on peut distinguer des différences de par le cafouillage des discours qui ne sont pas convaincants, surtout avec le mutisme de la base, qui à ce jour s'est contentée d'observer, sans réagir. En fait, il apparaît clairement que chaque parti de l'Union s’est effacé du paysage politique laissant le champ libre aux partis du pouvoir et le citoyen a le sentiment d'une résignation de tous les partis, tel est le constat et on ne sait quoi penser d'eux, aussi a-t-on le sentiment qu'ils sont à la croisée des chemins du fait de leur programme farfelu . Dans un autre contexte, il apparait que les électeurs, ne sont pas attirés par les discours des islamistes et voilà une question sur laquelle les trois partis de l'Union doivent pencher dans les prochains jours qui nos séparent des législatives!

 

Rachid M.
Mercredi 5 Avril 2017 - 20:30
Lu 231 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 18-11-2018.pdf
2.75 Mo - 17/11/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+