REFLEXION

EDITO : Le pétrole en hausse, merci Bouteflika



Depuis la décision des pays exportateurs de pétrole de baisser leurs productions, les prix du brut se sont stabilisés autour de 55 dollars. Tous les spécialistes furent surpris par les décisions prises à Alger et Vienne. Personne ne s’attendait à ce que les pays exportateurs surmonteraient leur division. Et là, on a qu’à remercier le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika. En fin connaisseur des négociations en matière d’énergie, il a expliqué à ses collaborateurs comment assumer les divergences diplomatiques pour les dépasser et dissiper les craintes. Les Sud-Américains nous disent toujours que vous avez de la chance d’avoir un président aguerri aux techniques de négociations. Oui, nous sommes chanceux, depuis 1999, tous les complots politiques et diplomatiques contre l’Algérie ont été déjoués grâce, disons-le, à l’expérience du président. En 1999, certains disaient que le président Bouteflika ne maitrisait pas le domaine de l’énergie et des hydrocarbures. Côté technique peut-être, mais côté défense des intérêts de l’Algérie et des pays exportateurs de pétrole, il faut lui décerner un ‘’Nobel’’. Il a su déjoué tous les pronostics qui disaient que l’OPEP c’est fini. Les adversaires de l’OPEP ont misé sur son implosion, estimant que la panique, due à la chute des prix, va venir à bout de cette organisation qui les dérangeait tellement. Mais qui crut que le sauvetage de l’OPEP aura lieu à Alger où les collaborateurs du président, guidés par ce dernier, ont fait respecter les écarts de production, favorisant le développement d’une vision et d’une motivation commune à renforcer l’organisation. L’action menée par le président Bouteflika ne concernait pas seulement les pays de l’OPEP mais aussi les pays hors OPEP, qui se sont mis d’accord, grâce toujours au président, sur les quotas à produire. Le président Bouteflika sait pertinemment que les richesses dans le monde diminuent et que le pétrole va se raréfier provoquant par conséquent une remontée des prix qui ne baisseront jamais. Et là, c’est une autre histoire et Monsieur le président le sait. 

Rachid M.
Mercredi 1 Février 2017 - 20:40
Lu 493 fois
Edito
               Partager Partager

Dans la même rubrique:
1 2 3 4 5 » ... 230

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 07-12-2019.pdf
3.58 Mo - 06/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+