REFLEXION

EDITO : La subversion sur facebook



Actuellement, Facebook est l'endroit où il faut être. Les jeunes y sont les plus nombreux, mais ils en sont également les premières victimes des manipulations… Ils sont sensibles aux rumeurs et s’emportent parfois trop, sans prendre la mesure des risques qu’ils provoquent ou qu’ils encourent. Les réseaux sociaux sont autorisés, en Algérie, à tout âge, mais rien n'empêche lors de la consultation de pages locales de tomber sur des informations infondées mais ‘’provocatrices’’. De nombreux jeunes, plus vulnérables, n'ont pas conscience des risques liés à son utilisation. Les jeunes passent une bonne partie de la journée et du soir à ratisser les groupes et les pages pour étaler leurs goûts et leur quotidien sur la toile. C'est aux parents de veiller à la nature des publications. Facebook n'est pas à remettre à cause, n'y à dénigrer. Basé sur l'échange et le partage d'informations, il est un outil séduisant. C'est l’usage qui en est fait parfois qui est à déplorer. Un conseil général : parler avec les jeunes au sujet des pièges sur Internet au sens large. Les prévenir des dangers des activités politiques douteuses, leur expliquer les outils qui sont à leur disposition pour distinguer toute manipulation sur les réseaux sociaux, comme je le disais précédemment. Il faut leur faire confiance, mais confiance ne veut pas dire absence de contrôle. Les réseaux sociaux peuvent être facilement surveillés par les autorités compétentes, qui commencent à avoir conscience des problèmes qui peuvent y survenir. Les communautés en ligne qu’on évoque sont plus proches des systèmes de messagerie instantanée (dialogue en direct sans traces) et n’échappent pas totalement à tout contrôle. Autrement dit, tout ce que l'on fait sur les réseaux sociaux laisse plus ou moins une trace (qui peut être d'ailleurs consultée, éventuellement piratée, mais aussi, fort heureusement, tracées par les services compétents). En revanche, les communautés en ligne du type de celles qu’on évoque, les outils de contrôle sont vraisemblablement insuffisants.

Rachid M.
Lundi 27 Février 2017 - 19:46
Lu 210 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 12-12-2017.pdf
3.55 Mo - 11/12/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+