REFLEXION

EDITO : La popularité du Président vous sauvera



Dans un coup de poker désespéré aussi cynique que dévastateur, des candidats utilisent l’image du Président pour se faire valoir. Ces candidats des législatives en faillite, qui se sont découverts ‘’minuscules’’ populairement,  emploient des images truquées à défaut d’avoir une assise populaire qui a depuis longtemps volé en éclats de par l’ingratitude de ces derniers qui sont connus pour être des amnésiques dès la fin de l’opération électorale. Le paradoxe a voulu que le projet des gens de l'hérédité et de la servitude vient de tomber à l'eau. Ces rêveurs du ‘’Parle-et-ment’’ sont le résultat de fâcheux accidents qui ont poussé sur le devant de la scène des gens qui n’ont jamais espéré figurer sur une liste pour la députation. Pour compenser le tout, ces candidats de dernière minute qui ont bouleversé tous les calculs politiques, profitent de la popularité ‘’inatteignable’’ du Président pour retrouver une nouvelle virginité. Après l'installation de permanences, tenues par des naïfs manipulés et des endoctrinés, les choses se compliquent pour la majorité des candidats de dernière minute et consorts afin de contrer cette réputation ‘’négative’’ qui vient de prendre lieu et place dans toutes les têtes des citoyens. Alors que faire ? La mauvaise odeur s’exhale de leurs bouches et ce n’est pas une mauvaise haleine ; ce sont ces mots trompeurs qui reviennent à chaque élection et qui démontrent la faillite de cette soi-disant élite qui n'aura donc qu’à utiliser l’éternelle image du Président. Et c'est désormais la même ‘’astuce politique’’, qui va certainement nous offrir à tous le spectacle du délitement d'un pays et de la désespérance d'un peuple dès lors qu'il n'a plus pour destin que d'être représenté par une majorité de rentiers portés depuis un quart de siècle. De ce fait, les termes du débat nous sont-ils clairement posés, et cette huitième législature se jouera et se jugera sur autant de questions, qui dépassent de très loin les aspirations du peuple algérien, mais dessine la seule voie possible qui peut être l'affrontement entre des politiques issus de la même caste.

Rachid M.
Mardi 11 Avril 2017 - 19:33
Lu 171 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 18-03-2019.pdf
3.35 Mo - 17/03/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+