REFLEXION

EDITO : La fraude commerciale, une ruine de l’économie



Le contrôle des pratiques commerciales et anticoncurrentielles consiste à veiller à l’application de la législation et de la réglementation relatives aux règles applicables aux pratiques commerciales, aux conditions d’exercice des activités commerciales et au respect de la concurrence et vise principalement l’instauration de la transparence et de la loyauté des transactions commerciales entre les opérateurs et la protection des consommateurs contre les formes spéculatives. Malheureusement, le constat est tout autre et reste miné par des pratiques malsaines, saignant encore à blanc les consommateurs que nous sommes. La lutte contre cette gangrène commerciale, minant les circuits commerciaux et ruinant à jamais l’économie nationale, doit se poursuivre et reste vivement saluée par l’opinion publique qui ne cesse de la dénoncer à cors et à cris. La toute dernière intervention des services de contrôle du ministère du commerce est venue à temps, remettre de l’ordre dans une fourmilière d’opportunistes ne cherchant qu’à s’enrichir rapidement en gagnant des milliards au  détriment de l’Etat. Plus de 558 millions de dinars de transactions commerciales sans factures ont été décelées au cours d’une semaine avec la saisie de marchandises d’une valeur de 19 millions de dinars et quelques 16.958 interventions ont été effectuées, se soldant par l’enregistrement de 2.178 infractions, l'établissement de 2.020 procès-verbaux et la proposition de fermeture de 96 locaux commerciaux.

Ismain
Samedi 22 Juillet 2017 - 19:23
Lu 232 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2017.pdf
3.33 Mo - 10/12/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+