REFLEXION

EDITO : La Russie, le bel exemple…



L’amitié est un sentiment noble et fragile à la foi mais, au-delà de sentiment, il y a souvent la raison et l’intérêt cachés quelques parts, prêts à l’épreuve. Entre deux individus, c’est banal dites-vous mais, au niveau des Etats et des Nations, c’est autre chose car cela dépend des gouvernants, de leurs visions et des bonnes relations qu’ils entretiennent dans tous les domaines. Quand il s’agit de positions politiques, de soutient militaire  et économique, c’est autrement et les Etat se comportent exactement comme deux individus. C’est ce qu’on est tenté de dire à propos de la Russie qui a  décidé d’effacer les dettes qu’elle détient sur ses alliés traditionnels notamment, en effaçant les 4,7 milliards de Dollars  de dette Algérienne. Le président Poutine est un chef d’Etat qui sait apprécier le monde, les ennemis et aussi les amis  de la Russie dont l’Algérie. Il a dû faire ses comptes et ses calculs et sait que l’Algérie est un partenaire de choix qui a toujours honoré ses dettes .Mieux encore, c’est bien l’Algérie qui a envoyé à Poutine des produits sanitaires et alimentaires et sanitaires  au moment où la Russie traversait une passe économique très difficile et c’est un acte de solidarité qui a consacré les liens d’amitiés  que le chef de l’Etat Russe n’a, certainement, pas oublié. Et voilà que Poutine, en chef d’Etat avisé renvoie l’ascenseur à son excellence, le Président Abdelaziz Bouteflika mais c’est aussi une gifle donnée indirectement aux grands capitalistes. Ce faisant, ces derniers, devront apprendre à leurs dépens que, Moscou a décidé de ne pas laisser tomber certains pays d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient en effaçant leurs dettes qui s’élèvent à 140 milliards de dollars. La politique pro-sioniste des Etats Unis et le Gaullisme de la France d’aujourd’hui sont en déroute et Poutine vient de leur donner une leçon magistrale lui qui sait que la course à la reconstruction de la Syrie et de l’Irak est en train de se faire dans un club ésotérique en toute discrétion. Dommage pour les rois du capital mondial car, la Russie et ses amis, grands et, veillent à leurs intérêts stratégiques dans le moindre recoin du Moyen orient ou d’Afrique du Nord.

Younes Zahachi
Samedi 13 Janvier 2018 - 18:14
Lu 377 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma