REFLEXION

EDITO : Ces mères qui veulent sortir de l'ombre



Neuf mères sur dix qui abandonnent leurs enfants sont célibataires. Des jeunes filles et des femmes se retrouvent enceintes, se cachent, accouchent et abandonnent leurs bébés. Certaines les tuent ou les jettent dans des poubelles quand d'autres les abandonnent à l'Etat. Une affaire dont bénéficient quelques mères stériles. C'est là une réalité. Comme le sexe hors mariage l'est aussi. Quand une mère célibataire n'avorte pas pour de nombreuses raisons (manque de moyens, peur de la famille et de la police, peur de mourir…), elle décide de garder son enfant. Une grossesse qui va à son terme comporte de nombreux risques, mais le plus dur reste à venir. Quand l'enfant naît, que faire ? Le garder ? Connaissez-vous des familles algériennes prêtes à garder un enfant, né d'une relation sans mariage, considéré de facto comme haram, c'est-à-dire le fruit du péché ? Peut-être que cela existe, mais les cas sont rarissimes. A écouter leurs histoires, on finit par prendre conscience de ces victimes de la société. Combien de familles se sont disloquées à cause d'une fille, d'une sœur ou d'une cousine qui a perdu sa virginité dans des circonstances autres que le mariage religieux : pulsion d'ado, rébellion, amour de jeunesse ou, pis, à cause d'un viol, d'une affaire de pédophilie ou d'inceste. Il ne faut surtout pas penser que cela n'arrive qu'aux autres. Cela pourrait se passer près de chez vous, même sous votre toit. Généralement, ce sont des gamines, à l'adolescence, qui doivent faire face à des drames de cette force. Aujourd'hui, la loi est plus favorable aux mères célibataires. Les tracas de l'adoption ou de la prise en charge sont nombreux, mais c'est une garantie pour les bébés de trouver, dans la légalité, une famille, un cadre de vie décent et des parents de substitution. On peut aisément imaginer le calvaire de ce petit bonhomme né sous X, perdu dans une société qui ne va l'accepter facilement. Il va payer le plaisir des grandes personnes. Où chercher ? Qui chercher ? Comment chercher? Autant de questions que se posent ces enfants nés sous X et ces mères qui veulent sortir de l'ombre.

 

Rachid M.
Mercredi 17 Janvier 2018 - 18:11
Lu 328 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma