REFLEXION

EDITO : C’est toujours la faute à l’autre !



Le temps est à la déliquescence et à la dilution des responsabilités quand la pagaille règne en maitresse des lieux et du temps. Sous un apparat trompeur, cette réalité des tous les jours fait voir des certes et des pas mures pour quelques-uns seulement car les autres, ceux qui ne se cassent pas la tête, ont autres chose à faire. Avoir une certaine acuité visuelle et intellectuelle c’est souvent être un malheureux à se torturer les méninges : c’est un fait ! Comme notre vie ressemble à s’y méprendre à une comédie de café-théâtre alors, aucun ne sait plus qui est acteur, spectateur ou qui est, les deux à la fois. Quand il y a un ‘’bobo’’ quelque part, tout un chacun essaye de passer la balle à l’autre et, forcément, c’est toujours la faute à l’autre ! Pourtant ce n’est pas évident du tout car c’est peut-être la faute tout simplement à l’organisation. En effet, elle peut être soit inefficace car inadaptée et, si ce n’est pas le cas, c’est que la médiocrité est devenue une valeur professionnelle et, comme telle, elle n’est pas visible par les incompétents. Alors, qui a tort et qui a raison ? Pertinente question qui dérange tout le monde car on sait d’avance la réponse mais on n’ose pas la dire tout haut. On préfère la chuchoter tout bas pour ne pas brusquer l’autre et le ménager comme ça tout le monde est tranquille. Mais, finalement si ce ne pas de notre faute alors, ce ne peut être que celle de l’autre. Drôle de temps où les valeurs et les principes ont disparus pour laisser place soit au silence coupable soit à l’hypocrisie qui ne dit pas son nom. Ceux qui laissent l’indifférence s’installer chez eux, aujourd’hui, peut-être que demain, ils regretteront non pas pour eux mais pour leurs enfants et ce sera trop tard. En attendant, faites semblant de ne pas voir, de ne pas être concerné car vous pensez, au fond de vous-même que cela ne servirait à rien. Alors, vous ne devez pas vous plaindre plus tard et, rappelez-vous que le temps passe vite. Conclusion : la qualité et les bonnes choses n’arriveront pas car la faute, par votre faute, restera toujours entre l’un et l’autre …

Younes Zahachi
Vendredi 15 Décembre 2017 - 19:24
Lu 163 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma