REFLEXION

ECOLE ‘’BAKHTI LAKHDAR’’ DE SIDI-MEJDOUB (HASSI MAMECHE) : Une situation qui interpelle les autorités



Les élèves et les instituteurs de l’école implantée au niveau du douar « Sidi Mejdoub » , relevant de la commune de Hassi Mamèche soulèvent un certain nombre de préoccupations qui affectent négativement la qualité du fonctionnement de cet établissement. Ainsi enseignants comme élèves se plaignent de nombreuses anomalies, disfonctionnements et manques qui ne sont pas sans conséquences préjudiciables à bien des égards. Devant une telle situation déplorable, ils en appellent les autorités locales concernées à intervenir rapidement à trouver des solutions efficaces et durables permettant de lever les contraintes et normaliser le bon fonctionnement de cette école selon les dispositions légales et réglementaires édictées par l’Etat. Parmi les problèmes les plus importants, qui sont soulevés celui de l’absence du transport des élèves qui sont obligés de faire de longues distances à pied, jusqu’à deux (02) kilomètres, entre leur domicile et l’école, dont certains de ces élèves habitent ,en effet, à proximité du cimetière « sidi Abdelkader ». Egalement est cité le manque  de distribution de repas, froids ou chauds, aux élèves, depuis le début de l’année scolaire et, ce malgré l’existence d’une cantine scolaire parfaitement aménagée et équipée pour le service attendu. D’autre part, pour évacuer le stress juvénile, il n’y a pas de stade de proximité dans les alentours alors que la cour de l’école est trop petite pour permettre aux élèves de brûler quelques calories. Du côté des instituteurs, ces derniers expriment également certaines de leurs préoccupations professionnelles comme par exemple l’absence d’une « salle des instituteurs » qui devrait leur permettre d’effectuer certaines tâches courantes, telles que les corrections. Le problème de la surcharge des classes se pose également dans cette école où certaines classes supportent jusqu’à 45 élèves, ce qui se répercute directement sur la qualité des cours dispensés, ont fait remarquer les instituteurs de cet établissement. Les parents des élèves se sont exprimés dans ce sens précisant qu’ils sont inquiets pour l’avenir de leurs enfants dans cette école qui n’accueille leurs enfants dans des conditions très pénibles que quatre (04) heures par jours, soit : deux heures le matin et deux heures l’après –midi. Pour ces parents soucieux et au bord de la colère, c’est une situation préoccupante qui interpelle les autorités locales à se pencher sur des solutions viables.   

Y.Zahachi
Dimanche 23 Février 2020 - 17:11
Lu 239 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 04-07-2020.pdf
3.66 Mo - 03/07/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+