REFLEXION

ECLAIRAGE PUBLIC A MOSTAGANEM : Le gaspillage continue…

Il est déjà huit heures du matin et sans trop verser dans l’exagération, c’est dire que le soleil est presque au zénith. A cette heure avancée de la journée, le tronçon de la RN11 qui traverse les communes de Mazagran, Stidia et Fornaka sur presque une trentaine de kilomètres brûle toujours et encore de mille feux…. !



Décidément, ces communes et plus particulièrement la Stidia, cette petite ville côtière connue pour ses ressources chétives,  à considérer les récurrentes complaintes de ses propres élus, ne cessent de pointer du doigt ce gaspillage sans nom.  A en croire le  fameux  « Google map », cette double voie compte plus ou moins 70 lampes au kilomètre. Chaque lampe consommant une puissance de l’ordre  de 250 watts. Au lecteur  intéressé de faire le  calcul  pour se rendre compte de lui-même de l’ampleur de cette gabegie ‘’ électrique ‘’ et  de ses conséquences sur les finances publiques et sur le  développement durable. Pour beaucoup, cet éclairage public, ‘’ gigantesque, non indispensable à la sécurité routière, relève d’un étalage de richesse fort mal à propos et  surtout sans retombée  avérée sur le développement des communes traversées  et sur le confort de leurs citoyens ‘’. Plus explicites, certains citoyens et élus considèrent que  ce genre d’installations électriques, de par sa taille,   est ‘’ très peu ordinaire et  inexistant dans les wilayas limitrophes et sans doute même ailleurs ‘’. Ils le voient ainsi comme  ‘’un malheureux héritage qui se trouve sur les bras et  qui gagnerait à être pris en charge  de telle manière   qu’il ne constitue  pas un handicap pour les communes  peu loties en matière de ressources, lesquelles ont déjà fort à faire avec les dépenses essentielles à leur fonctionnement et leur équipement ‘’. Sans transition, ce même journal rapportait dans l’une de ces récentes éditions que la Sonelgaz, à Mostaganem, traînent des créances de l’ordre de 200 milliards de centimes. Il y a fort à parier que les communes ayant du mal à boucler leurs fins de mois  figurent en bonne place sur la liste des créanciers de cet opérateur public de l’électricité qui semble ne plus savoir à quel saint se vouer….

Aicha Mokhtar
Mercredi 27 Février 2019 - 16:46
Lu 334 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 19-09-2019.pdf
3.6 Mo - 18/09/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+