REFLEXION

Djaballeh critique la constitutionnalisation de Tamazight



Le président de front  pour la justice et le développement (FJD) Abdellah Djaballeh a considéré la  nouvelle Constitution comme une « menace pour les constantes », notamment le 4e article portant sur la constitutionnalisation de la langue amazighe. Dans des déclarations rapportées, ce mercredi, par le quotidien le Soir d’Algérie, Djaballeh estime, en premier lieu, qu’aucun pays n’a fait cela, y compris ceux où cohabitent beaucoup de communautés et de langues. Évoquant  l’article 4 portant sur la constitutionnalisation de la langue amazighe. Plus loin encore, le président du parti islamiste FJR, considère que la constitutionnalisation de tamazight, présentée comme telle, s’agit tout simplement d’une manœuvre pour « casser la langue arabe » et rendre service à la  langue française.

Réflexion
Mercredi 23 Septembre 2020 - 16:29
Lu 231 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 24-10-2020.pdf
3.02 Mo - 23/10/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+