REFLEXION

Désobéissance civile : à qui profitent ces appels !



Devant les appels anonymes aux citoyens et citoyennes à actionner la ‘’’désobéissance civile’’ et observer une grève générale à travers l’ensemble du pays, l’Algérie va droit dans le mur, selon certains observateurs.
Pour l’ancien patron de la ligue des droits de l’homme, Mustapha Bouchachi, ’ la désobéissance civile est une action qui peut aussi diviser les Algériens.  « Le recours à la désobéissance civile ou à la grève générale est prématuré et ne sert pas les intérêts des Algériens”, a confié au media américain, ‘’ HuffPost Algérie’’, l’avocat et activiste des Droits de l’Homme, Mustapha Bouchachi qui  a exprimé ses inquiétudes vis-à-vis de cette situation risquée engendrée par les appels à la grève générale et la désobéissance civile. «  Je pense que c’est prématuré d’aller vers la désobéissance civile”, a expliqué Mustapha Bouchachi, ajoutant que ‘’ces actions peuvent aussi diviser les Algériens. Cela ne sert absolument à rien”, a prévenu l’ancien président (LADDH).
Ces appels anonymes qui inondent les réseaux sociaux ont été '' reçus 5 sur 5'' même par des collégiens et des lycéens qui sont sortis hier dans la rue pour manifester contre…le Pouvoir ! La situation est grave. Impliquer les enfants et les élèves dans le combat politique, c’est vouloir semer le chaos et mélanger les cartes ! Au profit de qui jeter les élèves dans la rue au lieu de les laisser dans leurs classes et les écarter des enjeux politiques ?    
Ces appels à la grève générale ont semé la peur chez les algériens et leur rappellent des premiers moments de l’éclatement de la guerre civile en 1990. Les algériens depuis une semaine,  sont perturbés par cet appel à la désobéissance civile. Une véritable bataille d’approvisionnement en produits alimentaires a éclaté. Les commerces, les stations de carburant, les banques, les bureaux de postes sont pris d’assaut de crainte d’un manque d’apprivoisement en produits nécessaires à la survie. Une panique totale s’est installée depuis une semaine. Face à ce climat non rassurant, L'Algérie se dirige-t-elle droit dans le mur ?

 

Riad
Dimanche 10 Mars 2019 - 17:33
Lu 902 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 22-08-2019.pdf
2.44 Mo - 21/08/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+